Villeneuve d'Ascq
 


Dans l’histoire de la Ligue Féminine, le Nord-Pas-de-Calais est incontestablement la région numéro 1 de par la quantité et la qualité de ses clubs.

C’est chez lui, à Liévin, à la fin avril 2002 qu’eut lieu l’apothéose du basket nordiste avec le triomphe de Valenciennes alias l’USVO au Final Four de l’Euroligue. 4 500 spectateurs enfiévrés poussèrent les filles de Laurent Buffard à croquer les Slovaques de Ruzomberok en demi-finale (+48) et à batailler pour repousser les Polonaises de Gdynia (+6) en finale.
L’USVO était alors une sorte de Dream Team avec cinq internationales française de haut rang (Isabelle Fijalkowski, Edwige Lawson, Sandra Le Dréan, Nathalie Lesdema et Audrey Sauret), la Belge Ann Wauters, 22 ans, la Hongroise Timea Beres et les Américaines Allison Feaster et comme neuvième joueuse Teresa Edwards, quatre fois championne olympique et venue décrocher un dernier trophée la quarantaine approchant.
« Par rapport à l’équipe qu’on avait sur le papier, on se devait d’obtenir des résultats. Toute l’année, tout le monde a été plus ou moins critiqué, chacune à son tour, on s’est remis en question », faisait remarquer Audrey Sauret.
Oubliée la suprématie de Bourges constatée un an auparavant lorsque les équipières de Yannick Souvré avaient soufflé sur le fil la victoire en Euroligue à celles d’Audrey Sauret. En sept ans, l’USVO allait gagner 6 titres de Champion de France, remporter deux Euroligue (2002 et 2004) et participer à deux autres finales (2001 et 2003).
Le vieux rêve du président de l’US Orchies, Robert Leroux, l’un des deux frères à la tête de l’entreprise de chicorée éponyme et de Marc Silvert, sa cheville ouvrière était réalisé alors qu’il n’était plus au club. Car c’est bien d’Orchies que tout est parti, du plus bas niveau jusqu’à un titre national en 1994 et en enrôlant des figures européennes comme la Lettone Ouliana Semenova, la Polonaise Malgorzata Dydek et la Belge Ann Wauters que Marc Silvert alla chercher en Flandres, à Osiris Aalst, alors qu’elle avait à peine dix-huit ans.

Saint-Amand, l’héritier de Valenciennes
Nous étions en 2007-08 quand le Nord-Pas-de-Calais battait un record remarquable avec pas moins de cinq clubs (Arras, Calais, Saint-Amand-les-Eaux, Valenciennes et Villeneuve d’Ascq) en Ligue Féminine. Une preuve de la vitalité du basket local sachant que Roubaix (2003-04) et Armentières (2009-10) sont apparus furtivement parmi l’élite.
La fin de l’épopée, la fusion-absorption avec Saint-Amand, personne ne l’a vu venir. La responsabilité de ce chamboulement est venue directement des hautes sphères politiques locales. Une sorte de Yalta eut lieu en coulisses. A Valenciennes, le foot. A Saint-Amand le basket.
« Ce fut brutal. Mais il n’y avait pas de bons moments pour annoncer ça. Six mois ou un an plus tôt, cela n’aurait pas été idéal pour la sérénité. Sur le fond, je pense que les gens comprennent que c’était la bonne décision », disait le président de la nouvelle entité René Carpentier.
Dix ans plus tard, Saint-Amand Hainaut Basket, sans avoir le prestige de l’USVO, est toujours fidèle au poste de la Ligue Féminine.

Villeneuve d’Ascq dix ans après l’USVO
Ce sont deux autres clubs qui ont porté au sommet européen les couleurs des Hauts-de-France. Tout d’abord Arras Pays d’Artois Basket Féminin, finaliste de l’Eurocoupe en 2011. A l’aller de cette finale, en Israël, les Arrageoises croyaient avoir fait le plus dur en réussissant le nul (61-61) face à Elitzur Ramla mais elles se firent malmener au retour (61-53). Sans doute trop d’attente, trop de pression.
« On était chez nous, un public en folie, toutes les conditions étaient réunies, et on n’y arrive pas. On perd peut-être la finale là-bas lorsqu’on a douze points d’avance. Elles viennent ici, elles y croient. C’est finalement une finale qui s’est jouée en un match », constata Johanne Gomis.
Laquelle Johanne Gomis pris sa revanche dans la même compétition avec Villeneuve d’Ascq et face aux Castors de Braine, en 2015. A l’inverse, les Nordistes étaient mal parties après le match aller à domicile (64-68) mais renversèrent la table au retour (73-53) dans une salle de Charleroi remplie de plus de 6 000 fans acquis très majoritairement à la cause des Belges.
« Ce titre vient récompenser un travail qui ne date pas d’hier », commenta le président Carmelo Scarna. « Je suis arrivé il y a neuf saisons, en 2012, Fred Dusart a pris les rênes, un manager s’est installé (Valentin Cavelier, qui était à Roanne lors du titre de 2007). On a réussi à monter une équipe qui gagnait une ou deux places chaque année. »
Et l’épopée de l’ESBVA-LM n’était pas terminée. Dans la foulée, les Villeneuvoises disputaient leur première finale de Ligue Féminine face à Bourges. Perdue. Puis une autre finale de l’Eurocoupe. Encore perdue et toujours contre Bourges. C’est la saison dernière et cette fois face à Lattes Montpellier en finale des playoffs que Villeneuve d’Ascq obtenait son premier titre de Champion de France, dix ans exactement après le dernier sacre de l’USVO et du basket nordiste.

14/11/2017 - Texte : Pascal Legendre
 


Et pour ces dix jours de travail qui seront rythmés par les deux confrontations contre la Finlande (samedi 11/11) puis la Roumanie (mercredi 15/11), Valérie Garnier peut s'appuyer sur un groupe qu'elle connaît bien. En effet, 10 des 16 joueuses retenues ont participé à l'Euro en République Tchèque cet été, seules Dumerc et Skrela, fraichement retraitées internationales, ne seront pas de la partie. Après avoir fait son retour en LFB vendredi dernier avec sa nouvelle équipe de Lyon, Sandrine Gruda va également faire son retour en bleu, elle qui avait manqué la campagne 2017 pour raisons personnelles.

Les Bleues décolleront pour Helsinki le jeudi 9 novembre, où elles affronteront la Finlande deux jours plus tard (samedi 11 novembre à 18h30, 17h30 heure française). De retour le lendemain en France, les Tricolores retrouveront Villeneuve d’Ascq où elles prépareront la rencontre face à la Roumanie (mercredi 15 novembre à 20h30).

Les 16 joueuses du Groupe France

France – Roumanie

Mercredi 15 novembre 20h30 au Palacium de Villeneuve d’Ascq
Les Bleues recroisent la route de la Roumanie pour la première fois depuis leur affrontement en phase de poule à l’Euro 2015, que les joueuses de Valérie Garnier avaient emporté (76-67). Absentes de l’édition 2017, les Roumaines font figure de petit poucet dans ce groupe E composé également de la Finlande et de la Slovénie.

Pour réserver vos places, rendez-vous sur billetterie.ffbb.com

 

 

05/11/2017 - Kévin Bosi (FFBB)
 


Ligue Féminine - Journée 1

Samedi 28 septembre à 20h00
Bourges - Villeneuve d'Ascq

Déjà joué
Nice - Nantes Rezé 69-44
Roche Vendée - Mondeville 62-72
Lyon - Tarbes 74-45
Lattes Montpellier - Charleville-Mézières 83-73
Basket Landes - Hainaut Basket 53-67

27/10/2017 - Arnaud Dunikowski (LFB)
 


Euroligue féminine - Journée 3

Seule satisfaction tricolore de la soirée, les Championnes de France ont remporté leur "derby" face à Braine grâce une Pauline Akonga de gala (28 points, 10/13 aux tirs dont 3/4 à trois-points) bien aidé par une Jo Leedham inspirée (12 points, 6 rebonds et 5 passes). Côté belge, seule l'américaine Celeste Trahan-Davis a tiré son épingle du jeu en cumulant 18 points et 8 rebonds.

Si Bourges n'a pas démérité au Prado face au Galatasaray d'une Olivia Epoupa percutante (9 points, 13 rebonds et 7 passes), les joueuses d'Olivier Lafargue se sont inclinés en fin de match malgré un bon duo Michel-Godin (24 points et 11 rebonds). Le 17/27 aux lancers-francs pourra laisser quelques regrets aux Berruyères. 

Egalement opposé à une formation turque, le BLMA n'a pas fait le poids face au Fenerbahce emmené par la redoutable Ana Dabovic (20 points à 5/8 à deux-points, 4 rebonds et 2 passes). Déjà menées de 10 points après 10 minutes de jeu, les Montpelliéraines ont couru après le score toute la partie. Le bon match de Romy Bar n'a pas suffi (12 points, 4 rebonds et 4 passes).

Mercredi 25 octobre
Fenerbahce (TUR) - Lattes Montpellier : 79-63 
Bourges - Galatasaray (TUR) : 72-74
Villeneuve d'Ascq - Braine (BEL) : 81-71

Eurocoupe féminine - Journée 3

Visiblement, les Deferlantes sont sur la bonne voie. Après avoir battu Montpellier en championnat, Lidija Turcinovic (20 points et 8 rebonds), Margret Skuballa (16 points et 6 rebonds) et leurs partenaires ont encore frappé cette fois en Coupe d'Europe face au Hainaut bien emmené par Bintou Dieme-Marizy (14 points, 3 rebonds et 4 passes).

Comme des fusées, les Flammes Carolo n'ont pas ralenti le tempo. En Hongrie, Romuald Yernaux a pu s'appuyer sur ses joueuses intérieures Valeriya Berezhynska (12 points et 8 rebonds) et Clarissa Dos Santos(10 points et 7 rebonds) pour faire rapidement la différence et prendre la direction des opérations.

Dans sa salle, Basket Landes n'a pas comis de faux-pas. Sérieuses et appliqués dans le sillage de l'axe meneuse-intérieure animé par Céline Dumerc (5 points, 5 rebonds et 9 passes) et Cierra Bravard (21 points et 10 rebonds), les Landaises ont parfaitement géré ce match malgré une entame plutôt délicate notamment en défense.

Mercredi 25 octobre
PEAC Pecs (HUN) - Charleville-Mézières : 59-67
Basket Landes - Gernika Bizkaia (ESP) : 72-64
Nantes Rezé - Hainaut Basket : 69-66

26/10/2017 - Sylvain Bourdois Chupin
 


Vice-championne d’Europe cet été à Prague (République Tchèque), l’Équipe de France féminine, qui reste sur cinq podiums continentaux d’affilée, débute au mois de novembre sa campagne de qualification à l’Euro féminin 2019 qui aura lieu en Lettonie et en Serbie. Après un déplacement à Helsinki le samedi 11 novembre pour y affronter la Finlande, les Bleues affronteront la Roumanie au Palacium de Villeneuve d’Ascq le mercredi 15 novembre à 20h00.

France – Roumanie
Mercredi 15 novembre 20h00 au Palacium de Villeneuve d’Ascq

Les Bleues recroisent la route de la Roumanie pour la première fois depuis leur affrontement en phase de poule à l’Euro 2015, que les joueuses de Valérie Garnier avaient emporté (76-67). Absentes de l’édition 2017, les Roumaines font figure de petit poucet dans ce groupe E composé également de la Finlande et de la Slovénie.

Billetterie - Tarifs
Grand public (placement libre) : 15€
VIP : 40€
Loge : 70€

Pour réserver vos places, rendez-vous sur billetterie.ffbb.com

16/10/2017 - Kévin Bosi (FFBB)
 


Euroligue féminine - Journée 1

Sur le parquet de Prague, Bourges n'est pas passé loin. Menées pendant une très grande partie du match, les partenaires d'Alexia Chartereau (13pts) se sont accrochées. Sur un panier primé d'Ayayi, elles ont pris les commandes du match (50-53, 32'). Le 7-0 tchèque en réponse aurait pu être décisif mais Diandra Tchatchouang a sorti le bleu de chauffe pour remettre les Tango en tête (57-59, 36'). Dans les dernières secondes, l'Espagnole Marta Xargay (19pts) a pris les choses en mains pour sceller le sort berruyer.

Menées à la pause (26-32), les Villeneuvoises ont bien réagi au retour des vestiaires. En n'encaissant que 9 points dans le troisième QT, l'ESBVA s'est remis dans le sens de la marche. Johannah Leedham (11pts, 9rbds) et Pauline Akonga (9pts, 10rbds) ont répondu présente dans le combat face à Clark et Holmes (18pts chacune). Avec 8 points d'avance à 40 secondes de la fin, on pensait les Guerrières tranquilles. Gajda et Sandric ont fait frissonner le Palacium, définitivement rassuré par deux lancers de Leedham et une interception de Jo Gomis.

Lattes Montpellier a passé une soirée très difficile à Salamanque (25% de réussite aux tirs). Absentes au coup d'envoi (20-8, 10'), les filles de Rachid Meziane n'ont jamais existé à l'image de ces 5 petits points marqués dans le troisième quart-temps (46-23, 30'). Hurt (14pts) et Kobryn (8pts) sont les seules à avoir surnagé côté BLMA.

Prague (CZE) - Bourges 64-61
Villeneuve d'Ascq - Polkowice (POL) 65-60
Salamanque (ESP) - Lattes Montpellier 64-34

Eurocoupe féminine - Journée 1

Le bilan est plus positif en Eurocoupe avec 3 victoires pour une défaite. Prises à la gorge dès le début du match, les Déferlantes de Nantes Rezé n'ont jamais été en mesure de contrarier les plans de Namur. Sofie Hendrickx, passée par Toulouse et Angers, a martyrisé une défense ligérienne bien tendre (19pts, 13rbds). L'abscence de Shona Thorburn a été préjudiciable pour le NRB qui n'a pu compter que sur Raincock (21pts, 12rbds) et Turcinovic (19pts) en attaque.

Au rayon des victoires, Charleville-Mézières a fait une belle opération à Miskolc à la faveur d'une bonne entame et d'un dernier QT maîtrisé. Les Flammes ont fait parler le collectif : 14pts pour Dos Santos et Bouderra, 11 pour Minte. Il fallait bien ça pour faire entendre raison aux Hongroises de Zenta Melnika (18pts, 12rbds). Scénario inverse pour Saint-Amand qui a mal démarré et mal terminé. Un troisième QT de feu (30-15) a permis aux Nordistes de se mettre à l'abri avant la dernière période (60-46). Au-delà de la victoire, la satisfaction vient également du collectif puisque les 10 Green Girls ont toutes joué au moins 10 minutes. Mention spéciale pour le quatuor Sulciute (16pts) - Bruner (15pts) - Tetemondova (14pts) - Marizy (13pts).

Enfin, Basket Landes a eu très chaud et peut remercier deux joueuses. D'abord la Canadienne Miranda Ayim (25pts), impériale tout au long du match et intenable dans le money time pour ramener son équipe dans la roue de Cegled. Puis l'Américaine Cierra Bravard (10pts, 6rbds) qui, en réussissant un 2+1 à deux secondes de la fin, a sorti les Landaises du piège hongrois.

Miskolc (HUN) - Charleville-Mézières 58-68
Basket Landes - Cegled (HUN) 70-69
Nantes Rezé - Namur (BEL) 59-83
Hainaut Basket - Györ (HUN) 77-70

12/10/2017 - Arnaud Dunikowski (LFB)
 


Après un déplacement à Helsinki le samedi 11 novembre pour y affronter la Finlande, les Bleues affronteront la Roumanie au Palacium de Villeneuve d’Ascq, salle des championnes de France en titre, le mercredi 15 novembre à 20h00 (horaire à confirmer). Pour ces deux premières rencontres de qualification à l’Euro 2019, le staff tricolore a décidé de convoquer 16 joueuses qui se réuniront le lundi 6 novembre en stage à Villeneuve d’Ascq.

Prénom

Nom

Naissance

Taille Poste

Sélections Points Club 2017/2018

Marielle

AMANT

09/12/1989

1.91

Intérieure

90

397

ESB Villeneuve d’Ascq

Valériane

AYAYI

29/04/1994

1.85

Ailière

64

332

Tango Bourges Basket

Marième

BADIANE

24/11/1994

1.90

Intérieure

-

-

Lyon ASVEL Féminin

Lisa

BERKANI

19/05/1996

1.73

Meneuse

-

-

USO Mondeville

Romane

BERNIES

27/06/1993

1.70

Meneuse

3

9

Lattes Montpellier BA

Amel

BOUDERRA

26/03/1989

1.63

Meneuse

14

33

Charleville-Mézières

Alexia

CHARTEREAU

05/09/1998

1.91

Intérieure

11

53

Tango Bourges Basket

Helena

CIAK

15/12/1989

1.97

Intérieure

71

371

Koursk (Russie)

Olivia

EPOUPA

30/04/1994

1.65

Meneuse

52

246

Galatasaray (Turquie)

Aby

GAYE

03/02/1995

1.95

Intérieure

11

44

Tarbes Gespe Bigorre

Sandrine

GRUDA

25/06/1987

1.97

Intérieure

161

2049

Los Angeles Sparks (WNBA)

Marine

JOHANNES

21/01/1995

1.77

Arrière

37

251

Tango Bourges Basket

Sarah

MICHEL

10/01/1989

1.80

Ailière

56

243

Tango Bourges Basket

Hhadydia

MINTE

16/03/1991

1.87

Ailière

11

35

Charleville-Mézières

Endy

MIYEM

15/05/1988

1.88

Intérieure

175

1529

Schio (Italie)

Diandra

TCHATCHOUANG 14/06/1991

1.86

Ailière

64

389

Tango Bourges Basket

Programme de l’Équipe de France féminine lors des qualifications à l’Euro 2019 - Groupe E

Dates

Match

Lieu (Ville – Salle)

Samedi 11 novembre 2017 à 19h30 Finlande – France Helsinki (Töölön Kisahalli)
Mercredi 15 novembre 2017 à 20h00 (horaire à confirmer) France – Roumanie Villeneuve d’Ascq (Palacium)
Samedi 10 février 2018 Slovénie – France -
Mardi 14 février 2018 France - Finlande -
Samedi 17 novembre 2018 Roumanie - France -
Mercredi 21 novembre 2018 France - Slovénie -

 

Suivez toute l'actualité de l'Equipe de France sur les Réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram...)

06/10/2017 - Kevin Bosi
 


Si les deux équipes ont brillé l'an dernier respectivement en Coupe de France et en championnat, ce sont deux groupes aux visages remaniés qui se présentent à Coubertin pour le désormais traditionnel et attendu Match des Champions. Tchatchouang, auteur d'une belle préparation, ouvre les hostilités. Amant dans la transition, puis Gomis sur une fixation de Leedham qui est passé du côté berruyer au villeneuvois cet été rapprochent l'ESBVA. La MVP étrangère de la saison dernière, Katherine Plouffe, fait preuve d'efficacité aussi en début de match tout comme Sarah Michel qui marque par deux fois obligeant Fred Dusart à prendre un temps-mort. Les Berruyères continuent leur belle performance offensive et défensive et mènent après 10 minutes (27-15).

Reboostées, les Guerrières de Villeneuve reviennent avec de meilleures intentions dans le deuxième acte. Moins permissives en défense, à quatre moins en neuf minutes. Mais les joueuses nordistes ne parvienent pas à retrouver le chemin du filet qui les avait conduit jusqu'au titre LFB la saison dernière, si ce n'est Sy Diop, Leedham de loin ou bien Kamba de retour à l'ESBVA après son escale à Nice. À la pause, Bourges reste devant (34-23).

Au retour des vestiaires, Ayayi sur la ligne des lancers, Michel en fin de possesion et Ayayi à longue distance relancent la machine tango par un cinglant 9-2. Si Leedham et Sy Diop essaient de faire revenir les siennes, KB Sharp sur un service accrobatique de Godin donne de l'air aux filles d'Olivier Lafargue. Les Berruyères impressionnent physiquement et creusent l'écart au tableau d'affichage pour se rapprocher un peu plus encore du trophée du Match des Champions.

Si ce n'est pas son arme la plus fatale, Pauline Akonga s'essaie au tir primé en début de dernier quart avec réussite avant que Kamba aligne deux lancers de rang. Johannes par un floater aérien et Akonga aux lancers se répondent. Michel de retour sur le parquet aligne les points pour sceller le succès berruyer. Les Tangos remportent le Match des Champions 2017 et reprennent le titre qu'elles avaient déjà gagné en 2014 et 2015. 

Bourges bat Villeneuve d'Ascq : 71-48

Déclarations d'après-match

Frédéric Dusart (Villeneuve d'Ascq): "S'il y a une leçon à retenir de ce match, c'est que nous n'avons pas réussi à répondre à l'impact de Bourges. On a pris une leçon de dureté. Les Tangos sont déjà prêtes alors que nous non. On est sur de la reconstruction d'un groupe qui a perdu plusieurs individualités"

Olivier Lafargue (Bourges) : "Villeneuve a essayé de nous impacter et nous a mis dans des situations inconfortables parfois, ce qui nous permet de travailler. Défensivement on a été très performant. Offensivement, on peut encore faire bouger davantage le ballon"

29/09/2017 - À Paris-Coubertin, Kévin Bosi (FFBB)
 


Vice-championne d’Europe cet été à Prague (République Tchèque), l’Équipe de France féminine, qui reste sur cinq podiums continentaux d’affilée, débute au mois de novembre sa campagne de qualification à l’Euro féminin 2019 qui aura lieu en Lettonie et en Serbie.

Après un déplacement à Helsinki le samedi 11 novembre pour y affronter la Finlande, les Bleues affronteront la Roumanie au Palacium de Villeneuve d’Ascq le mercredi 15 novembre à 20h00 (horaire à confirmer).

Les informations concernant la billetterie pour cette rencontre à Villeneuve d’Ascq seront prochainement en ligne sur le site : http://billetterie.ffbb.com

Les lieux des prochains matches de qualification (en février 2018 et novembre 2018) seront dévoilés ultérieurement.

 

Dates Match Lieu (Ville – Salle)
Samedi 11 novembre 2017 à 19h30 Finlande – France Helsinki (Töölön Kisahalli)
Mercredi 15 novembre 2017 à 20h00 (horaire à confirmer) France – Roumanie  Villeneuve d’Ascq (Palacium)
Samedi 10 février 2018 Slovénie – France  -
Mercredi 14 février 2018 France – Finlande  -
Samedi 17 novembre 2018 Roumanie – France -
Mercredi 21 novembre 2018 France – Slovénie -

 

29/09/2017 - Kévin Bosi (FFBB)
 


Match 3è place

Mondeville - Roche Vendée 55-79 (8-22; 16-17; 19-22; 12-18)
Les Vendéennes démarrent fort avec une belle agressivité offensive et profitent surtout des errements mondevillais (0-10, 4'). Hejdova stoppe l'hémorragie (4-12, 5') mais après 10 minutes, le trou est déjà fait (8-22). Appliquées, les filles de Manu Body font fructifier leur avance grâce à Kristen Mann alors que l'USOM ne peut compter que sur les exploits de Lisa Berkani pour avancer (24-39).

Si l'identité du vainqueur de ce match ne fait aucun doute, les deux coaches en profitent pour peaufiner la stratégie collective. Berkani et Tadic ramènent un peu leur équipe mais le RVBC trace sa route (61-43, 30'). Le dernier quart-temps est une formalité à gérer pour des Vendéennes qui n'ont laissé aucune chance à l'USOM aujourd'hui à Tours. Romain Lhermitte a du travail et doit encore intégrer Stephanie Talbot arrivée hier de WNBA. A Coubertin samedi prochain, Mondeville retrouvera...Roche Vendée (13h00).

Finale

Nice - Villeneuve d'Ascq 72-58
Vainqueurs la veille, le Cavigal et l'ESBVA se retrouvent à la Halle Monconseil pour la finale. Les Nordistes prennent les commandes avec une Marielle Amant bien présente (7-14, 5'). Akonga sort K-O suite à un choc avec Touré mais ça n'empêche pas les Guerrières de garder la tête (16-24, 10'). Les efforts déployés par les joueuses ne sont pas récompensés et il faut attendre plus de 3' pour voir les premiers points du quart-temps (18-24). La fin de période est plus animée et un triple au buzzer de Strunc ramène Nice au contact (33-34, 20').

Nice revient avec les meilleures intentions. La troupe de Jimmy Vérove repasse devant sur un panier de Géraldine Robert mais Sy-Diop veille (44-46, 26'). Le niveau est monté d'un cran. Sy Diop et Jovanovic côté nordiste, Cooper et Robert pour le Cavigal, s'illustrent. A 10 minutes du terme, c'est le CNB 06 est en tête (53-51). Les deux équipes ne veulent pas lâcher même si Nice paraît un peu mieux dans son basket (61-54, 35'). Brunckhorst enfonce le clou derrière les 6m75, Nice est à +10 (64-54, 37'). Une avance qui leur permet de remporter la finale du Pré-Open 2017 d'Indre-et-Loire.

Vendredi prochain à Coubertin, Nice affrontera Nantes Rezé (18h30) et Villeneuve d'Ascq disputera le Match des Champions contre Bourges (21h00).

24/09/2017 - A Tours, Arnaud Dunikowski (LFB)

Pages

Clubs

Suivez la LFB :
Gardez le contact
Inscrivez-vous a la newsletter
Basket Féminin  Tout le basket

NOS PARTENAIRES

Partenaires