Pau
 


Pour le premier match de leur histoire à Pau, les Bleues retrouvent la Suède. Des Scandinaves, on s'en souvient, qui avait poussé les Françaises dans leur retranchement dans leur dernière confrontation à l'Euro 2013 en quart de finale. Les soeurs Eldebrink commencent fort la partie et impriment le tempo suédois, tandis que Sandrine Gruda dans la périphérie maintient les Tricolores de l'autre côté (10-8, 5'). Les Suédoises sont réalistes et font la course en tête dans ce premier acte menées par Louice Halvarsson. Un tir primé au buzzer de Gaëlle Skrela dans le coin ramène les Bleues à deux petits points (18-20, 10').

Les Françaises retrouvent leurs qualités défensives, les Scandinaves ne parviennent plus à scorer. Les coéquipiers de Céline Dumerc alignent un 8-0 pour se remettre en piste. Dans le sillage de Sandrine Gruda et Endy Miyem inarrêtables offensivement, la France fait un premier break pour compter douze points d'avance à la pause (38-26, 17').

Au retour des vestiaires, Isabelle Yacoubou fait parler la poudre, imitée par Miyem et Michel. Les Françaisent obligent Lars Johansson à stopper l'hémoragie en prenant un temps-mort (46-29, 23'). Les Scandinaves n'y arrivent pas devant l'excellente défense bleue. Les rotations s'enchaînent côté tricolore, mais le niveau de jeu reste au plus haut. Les Bleues régalent le Palais des Sports de Pau par leurs actions collectives de grande classe. Les Françaises s'envolent (65-39, 30').

Le dernier quart est une formalité pour Endy Miyem (16 points et 18 d'évaluation) et les siennes qui terminent en roue libre. La France l'emporte 82-58 et repart du Sud-Ouest invaincue.

France bat Suède :  82-58 (120.17 Ko)

Réactions d'après-match:
Endy Miyem : "On s'est imposées largement sur les 3 matches, c'est une bonne chose. Ca nous a tout de même permis de voir des défauts qu'il faudra travailler. On est conscientes que ces écarts ne seront pas la réalité à l'Euro. On doit progresser défensivement, en communiquant plus. Offensivement, on doit arriver à trouver de l'alternance."
Valérie Garnier : "On voulait monter en intensité et on a vu qu'à des moments, on a eu du moins bien. On avance quand même, dans le plan de jeun dans nos choix. On doit améliorer le repli."
 

27/05/2015 - À Pau, Kévin Bosi (FFBB)

Clubs

Suivez la LFB :
Gardez le contact
Inscrivez-vous a la newsletter
Basket Féminin  Tout le basket

NOS PARTENAIRES

Partenaires