Equipe de France féminine
 


Euro féminin - 1er tour
 
Poussées par une bruyante colonie de supporters, les Bleues trouvent la solution par Endy Miyem et Sandrine Gruda. Le coach monténégrin doit prendre un temps mort (12-4, 4'). La France continue d'appuyer à l'intérieur que ce soit par Gruda ou Tchatchouang. La défense tricolore est au niveau, Perovanovic doit s'employer pour scorer. La France, après un quart-temps, est déjà bien en place (26-16, 10').
 
Le Monténégro revient avec de meilleures intentions à l'image de Perovanovic sous le cercle (26-23, 12'). L'ex-Tarbaise Jelena Dubljevic fait admirer toute sa technique. Olivia Epoupa, 3 points puis caviar pour Gruda, relance la machine tricolore. Adroites derrière les 6m75, les Bleues reprennent leurs aises (39-31, 17'). Trois lancers de Céline Dumerc donnent 11 longueurs d'avance à la France (47-36, 20').
 
Iva Perovanovic remet son équipe dans le match sans attendre. La solide défense tricolore génère du jeu rapide converti par Sandrine Gruda (51-40, 23'). L'intérieure est dans la zone ce soir. Paoline Salagnac, par son sens de l'anticipation, désorganise l'équipe monténégrine qui est dans les cordes (57-42, 26'). L'Équipe de France ne doit pas se relâcher alors que se profilent les 10 dernières minutes (67-49, 30').
 
Comme on pouvait s'en douter, le Monténégro jette ses dernières forces dans la bataille et passe en défense de zone (67-55, 32'). La mise au point de coach Garnier et les tirs extérieurs d'Endy Miyem calment les ardeurs adverses (72-55, 34'). La menace monténégrine ne faiblira pas mais avec toute leur expérience, les Bleues gèrent parfaitement les dernières minutes pour décrocher un quatrième succès dans cet Euro féminin 2015 (79-67).
 
France bat Monténégro 79-67
 

Réactions d'après-match
Valérie Garnier : "C'est notre meilleur match du premier tour. On a existé en défense ce qui nous a apporté du jeu facile en attaque."
 
Céline Dumerc : "On est heureuses, c'était important d'arriver au 2è tour invaincues. Ce soir était un vrai test contre une grosse équipe du Monténégro. On ne les a pas laissé jouer. Maintenant on est concentrées sur le 2è tour."

 

15/06/2015 - A Timisoara, Arnaud Dunikowski
 


Après le départ de Valériane Ayayi ce matin, les Bleues sont en mode EuroBasket Women 2015 avec les douze joueurs présentes qui sur le parquet qui partiront en Hongrie et Roumanie. Première à se mettre en évidence, Diandra Tchatchouang pénètre la défense canadienne. La francilienne sert l'attaque suivante Céline Dumerc qui marque à mi-distance. Début de match idéal. La défense tricolore est impeccable dans le sillage d'une Isabelle Yacoubou dominatrice, aucun point encaissé après 8 minutes de jeu (8-0, 8'). Le premier quart est parfait, les Bleues offrent un récital au Palacium (à guichets fermés ce soir). La France mène 13-3 après 10 minutes.

Le deuxième quart-temps débute sur les mêmes bases. Un tir primé de Miyem suit un nouveau panier d'Isabelle Yacoubou. Les Canadiennes ne parviennent toujours pas à revenir, devant l'intensité déployée par les Tricolores (22-9, 17'). Toutes les joueurs participent à la fête, Cata-Chitiga montrent toutes ses qualités dans le jeu intérieur et maintient l'écart des Bleues, qui rentrent aux vestiaires après une première mi-temps très convaincante (28-14, 20').

Le public villeneuvois continue de pousser les Français après la pause. Endy Miyem allume une nouvelle fois la mèche derrière l'arc, mais les Canadiennes reviennent sous la barre des 10 unités sur un tir primé de Tatham. Valérie Garnier doit prendre un temps-mort pour remobiliser ses troupes, qui commettent trop de fautes offensives. Les Bleues ont un temps faible dans cette 3ème période, mais parviennent tout de même à conserver leur avance au tableau d'affichage (35-32, 30').

Les Canadiennes ont fait le plus dur mais paient leurs efforts dans le dernier quart-temps. Céline Dumerc, en patronne, inscrit les derniers points tricolores pour aller remporter le 8e match des Bleues en 9 matches de préparation. Les Bleues sont idéaelement lancées, et fin prêtes pour l'EuroBasket Women 2015.

France bat Canada :  50-42 (119.46 Ko)

Réactions d'après-match
Céline Dumerc : "La préparation a été intéressante. On a pu voir des adversaires différents. Finir sur le Canada nous a permis de voir des faiblesses. Des choses ont marché, d'autres non. On joue tous les matches pour les gagner mais en préparation le score importe peu. La première mi-temps a été super carrée. La seconde était plus révélatrice du niveau du Canada et du nôtre."
Valérie Garnier : "On a réussi à créer un groupe qui vit bien sur et en dehors du terrain. L'idée n'est pas d'être à 100% sur le premier match de l'Euro mais de monter en puissance. Le Canada a un jeu atypique qui nous a permis de travailler. On doit être plus présent au rebond offensif et trouver plus d'alternance."

05/06/2015 - Kévin Bosi (FFBB)
 


Les Bleues retrouvent la Pevele Arena, deux ans après la finale perdue de l'Euro féminin contre l'Espagne (69-70). Mise au repos hier, Sandrine Gruda est la première à s'illustrer dans cette partie en inscrivant les six premiers points bleus. Gaëlle Skrela et Diandra Tchatchouang derrière l'arc, puis Miyem à longue distance, créent un premier break (17-6, 5'). Valérie Garnier est déjà rentrée dans ses rotations et la France mène après 10 minutes (21-9).

Le 2ème quart débute sur les mêmes bases. Un tir primé d'Epoupa maintient l'écart et un nouveau panier à mi-distance de Gruda porte l'écart à 15 unités (29-14). Les Polonaises, par Kobryn, tentent bien de résister mais une France solide et appliquée déroule son jeu à merveille dans la première mi-temps portée par une Sandrine Gruda de grande classe (19 points et 23 d'évaluation à la pause). Les Tricolores rentrent aux vestiaires avec une avance confortable (40-20, 20').

Les Françaises, bien décidées à continuer sur le même rythme, reprennent avec sérieux. Miyem régale proche et loin du cercle et passe alors la barre des 1000 points en bleu, tandis que Paoline Salagnac fait lever le public sur un tir primé en fin de possession. Skrela à longue distance porte le score à 55-31 à 2'38 de la fin de la 3ème période, et oblige Jacek Winnicki à prendre un temps-mort. Les Bleues déroulent (60-35, 30'). Le dernier quart-temps est une formalité pour les Françaises qui s'imposent sans aucune difficulté contre la Pologne.

France bat Pologne :  70-49 (120.2 Ko)

Les réactions d'après-match
Valérie Garnier : "On a corrigé ce qui nous avait embêté hier soir contre l'Italie. On a eu de l'adresse, ce qui a laissé respirer les intérieures. Mais il y aura des choses à corriger pour demain contre le Canada."
Endy Miyem : "Ce soir, c'est une bonne sortie, meilleure qu'hier en tout cas. On voulait montrer un autre visage et prendre du plaisir. L'adversaire était aussi très différent."

04/06/2015 - Kévin Bosi (FFBB)
 


La Halle Tételin résonne fort à l’entrée des Tricolores, qui retrouvent le parquet arrageois pour la première fois depuis 2004. En face, l’Italie (8e de l’EuroBasket 2013 en France)  est également en pleine préparation pour l’Euro et dispute ce soir son 9ème match. Isabelle Yacoubou, qui fait ses retrouvailles avec plusieurs de ses partenaires à Schio, crée la fixation en début de match. Des premières minutes hachées où la défense transalpine est rapidement sanctionnée par les fautes. Les pénétrations de Miyem et d’Ayayi, puis un tir primé de cette dernière, fait rapidement grimper l'écart jusqu’à 10 points. Les Italiennes reviennent en fin de période, et ne sont plus menées que de 5 unités (16-11, 10’).

De retour sur le parquet en début de 2ème acte, Isabelle Yacoubou fait des merveilles. Après avoir servi remarquablement Ana Cata-Chitiga dans la peinture, elle colle deux contres à l’attaque italienne pour montrer qu’elle domine la zone restrictive. Caviardisée par Lardy, l’intérieure score et creuse l’écart (20-11, 14’). La défense tricolore est impeccable, imperméable aux assauts de Giorgia Sottana et consorts (quatre points encaissés seulement dans le deuxième quart). L’attaque bleue est performante, mais subit les choix italiens de commettre de nombreuses fautes et de refuser les paniers faciles. Un peu de jeu rapide à quelques instants de la pause fait rapidement grimper l’écart, et les Françaises rentrent aux vestiaires solidement en tête (33-15, 20’).

Dotto allume la 1ère mèche dans le 3ème quart derrière l’arc tandis que Yacoubou continue de dominer la raquette des deux côtés du terrain. Les Italiennes sont revenues avec de meilleures intentions, les débats se rééquilibrent. Les Transalpines ont montré un meilleur visage bénéficiant des balles perdues françaises. La France conserve une légère avance (39-30, 29’). Sarah Michel marque à la toute dernière seconde de la possession avant de voir Consolini l’imiter au buzzer (41-33, 30’).

Souhaitant se mettre à l’abri d’un retour italien, Miyem puis Yacoubou redonnent de l’air aux Tricolores avant que Sarah Michel ne décoche un missile à un mètre de l’arc (49-33, 33’). Quelques paniers tentent de mainteir les Italiennes à flot mais Isabelle Yacoubou se montre à nouveau à son avantage face à ses partenaires de club (55-39, 37’). Les Bleues s’imposent au terme d’un match globalement maîtrisé et en s’appuyant sur une défense redoutable (57-42). Elles peuvent déjà se reconcentrer sur le match de demain face à la Pologne à Orchies.

France bat Italie :  57-42 (111.96 Ko)

Réactions d'après-match :
Sarah Michel : "L'Italie a été très agressive. On a beaucoup plus subit en deuxième mi-temps. Il faut se préparer  à jouer ce genre d'équipes. C'est la première fois que je jouais à Arras avec le maillot bleu, ça fait plaisir. C'est un sentiment très particulier."

Valérie Garnier : "La rudesse ne nous convient pas. On a eu du mal à mettre notre jeu en place. Ca va se reproduire. On doit être plus lucide car on perd trop de ballons. A l'Euro, toutes les équipes voudront développer de l'agressivité pour nous faire déjouer."

03/06/2015 - À Arras, Kévin Bosi (FFBB)
 


Pour le premier match de leur histoire à Pau, les Bleues retrouvent la Suède. Des Scandinaves, on s'en souvient, qui avait poussé les Françaises dans leur retranchement dans leur dernière confrontation à l'Euro 2013 en quart de finale. Les soeurs Eldebrink commencent fort la partie et impriment le tempo suédois, tandis que Sandrine Gruda dans la périphérie maintient les Tricolores de l'autre côté (10-8, 5'). Les Suédoises sont réalistes et font la course en tête dans ce premier acte menées par Louice Halvarsson. Un tir primé au buzzer de Gaëlle Skrela dans le coin ramène les Bleues à deux petits points (18-20, 10').

Les Françaises retrouvent leurs qualités défensives, les Scandinaves ne parviennent plus à scorer. Les coéquipiers de Céline Dumerc alignent un 8-0 pour se remettre en piste. Dans le sillage de Sandrine Gruda et Endy Miyem inarrêtables offensivement, la France fait un premier break pour compter douze points d'avance à la pause (38-26, 17').

Au retour des vestiaires, Isabelle Yacoubou fait parler la poudre, imitée par Miyem et Michel. Les Françaisent obligent Lars Johansson à stopper l'hémoragie en prenant un temps-mort (46-29, 23'). Les Scandinaves n'y arrivent pas devant l'excellente défense bleue. Les rotations s'enchaînent côté tricolore, mais le niveau de jeu reste au plus haut. Les Bleues régalent le Palais des Sports de Pau par leurs actions collectives de grande classe. Les Françaises s'envolent (65-39, 30').

Le dernier quart est une formalité pour Endy Miyem (16 points et 18 d'évaluation) et les siennes qui terminent en roue libre. La France l'emporte 82-58 et repart du Sud-Ouest invaincue.

France bat Suède :  82-58 (120.17 Ko)

Réactions d'après-match:
Endy Miyem : "On s'est imposées largement sur les 3 matches, c'est une bonne chose. Ca nous a tout de même permis de voir des défauts qu'il faudra travailler. On est conscientes que ces écarts ne seront pas la réalité à l'Euro. On doit progresser défensivement, en communiquant plus. Offensivement, on doit arriver à trouver de l'alternance."
Valérie Garnier : "On voulait monter en intensité et on a vu qu'à des moments, on a eu du moins bien. On avance quand même, dans le plan de jeun dans nos choix. On doit améliorer le repli."
 

27/05/2015 - À Pau, Kévin Bosi (FFBB)

Pages

Clubs

Suivez la LFB :
Gardez le contact
Inscrivez-vous a la newsletter
Basket Féminin  Tout le basket

NOS PARTENAIRES

Partenaires