Basket Landes
 


Playoffs - Matches de classement 5-6 aller

Mardi 15 mai à 20h00 sur LFB TV
Villeneuve d’Ascq - Basket Landes

Retour : samedi 19 mai à 20h00 à Basket Landes
Belle (si nécessaire) : mardi 22 mai à 20h00 à Villeneuve d’Ascq

15/05/2018 - Arnaud Dunikowski (LFB)
 


Ligue Féminine - Journée 22

Hainaut Basket - Nantes Rezé 73-84 / Revoir le match
Nice - Mondeville 43-66
Roche Vendée - Tarbes 48-77 / Revoir le match
Lyon - Villeneuve d'Ascq 65-55 / Revoir le match
Bourges - Charleville-Mézières 76-77 / Revoir le match
Lattes Montpellier - Basket Landes 56-68 / Revoir le match

Playoffs - Quarts de finale

Aller - Mercredi 25 avril 2018 à 20h00
Bourges (1) - Nantes Rezé (8)
Charleville-Mézières (2) - Lattes Montpellier (7)
Villeneuve d’Ascq (3) - Tarbes (6)
Basket Landes (4) - Lyon (5)

Retour - Samedi 28 avril 2018 à 20h00
Nantes Rezé (8) - Bourges (1)
Lattes Montpellier (7) - Charleville-Mézières (2)
Tarbes (6) - Villeneuve d’Ascq (3)
Lyon (5) - Basket Landes (4)

Belle(s) éventuelle(s) - Mardi 1er mai 2018 à 20h00 chez le mieux classé à l’issue de la saison régulière.

Playdowns - Classement intermédiaire

1. Mondeville (4-2)
2. Hainaut Basket (4-2)
3. Nice (2-4)
4. Roche Vendée (2-4)

Mondeville a le point average sur Hainaut Basket (+18), Nice l'a sur Roche Vendée (+6).

Playdowns - Programme

Journée 1 - 25/04/2018: R. Vendée (4) - Mondeville (1) ; Nice (3) - Hainaut B. (2)
Journée 2 - 28/04/2018 : Mondeville (1) - Nice (3); Hainaut B. (2) - R. Vendée (4)
Journée 3 - 01/05/2018 : Hainaut B. (2) - Mondeville (1); R. Vendée (4) - Nice (3)
Journée 4 - 05/05/2018 : Mondeville (1) - R. Vendée (4); Hainaut B. (2) - Nice (3)
Journée 5 - 08/05/2018 : Nice (3) - Mondeville (1); R. Vendée (4) - Hainaut B. (2)
Journée 6 - 12/05/2018 : Mondeville (1) - Hainaut B. (2); Nice (3) - R. Vendée (4)

14/04/2018 - Arnaud Dunikowski (LFB)
 


Basket Landes - Mondeville 75-55 / Revoir le match
Après un premier quart-temps en guise de round d'observation (16-16), les partenaires de Cierra Bravard (17pts) ont changé de vitesse. Mondeville a bien tenté de s'accrocher au wagon grâce au duo Gaucher - Hejdova (13pts chacune) mais à la pause, l'écart était fait (39-27). Et la suite des événements n'a pas permis aux Normandes d'espérer quoi que ce soit puisque Queralt Casas (31 d'évaluation) s'est employée à garder l'USOM à distance.

Ligue Féminine - Journée 20

Vendredi 30 mars - 20h30
Lyon - Bourges

Samedi 31 mars - 20h00
Villeneuve d'Ascq - Charleville-Mézières
Roche Vendée - Hainaut Basket
Lattes Montpellier - Nice
Tarbes - Nantes Rezé

Tous les matches sont à suivre en direct et gratuitement sur www.lfbtv.fr

29/03/2018 - Arnaud Dunikowski (LFB)
 


Rarement le classement de Ligue Féminine aura été aussi serré, en haut comme en bas. Mercredi soir, Basket Landes et Mondeville se rencontrent à l'occasion d'un match avancé de la journée 20. Si la victoire paraît plus nécessaire aux Landaises, l'USOM jouera sa chance à fond à l'image de la courte défaite contre Tarbes samedi dernier (68-69). L'essentiel sera de préparer le déplacement à Nice (14/04) puis les playdowns qui suivront. Le maintien en LFB est en jeu.

Côté landais, il s'agira de ne pas perdre de terrain sur Tarbes et Lattes Montpellier. Avec deux dernières journées délicates (ESBVA-LM le 7 avril puis le BLMA une semaine après), les partenaires de Céline Dumerc auront la pression à domicile.

Ligue Féminine - Journée 20

Mercredi 28 mars - 20h00
Basket Landes - Mondeville

Vendredi 30 mars - 20h30
Lyon - Bourges

Samedi 31 mars - 20h00
Villeneuve d'Ascq - Charleville-Mézières
Roche Vendée - Hainaut Basket
Lattes Montpellier - Nice
Tarbes - Nantes Rezé

Tous les matches sont à suivre en direct et gratuitement sur www.lfbtv.fr

28/03/2018 - Arnaud Dunikowski (LFB)
 


La 18è journée débute ce vendredi par Lyon - Nice. L'ASVEL monte en puissance sur cette fin de saison régulère (3 victoires consécutives) et l'obstacle niçois est à leur portée. Côté azuréen, le défi est pour plus tard face à Roche Vendée (24/03), Hainaut (07/04) et Mondeville (14/04).

Samedi soir, l'autre équipe en forme, Nantes Rezé, sera dans les Ardennes. Après Lattes Montpellier et Basket Landes, les Déferlantes visent un troisième succès de rang face à un prétendant au titre. Des favoris qui joueront tous à domicile ce week end. Bourges accueillera Hainaut Basket, Villeneuve d'Ascq recevra Mondeville et le BLMA aura Roche Vendée comme invité.

Le choc du week end opposera Basket Landes à Tarbes dans un derby du Sud Ouest qui risque d'être brûlant. 5è au classement (10-7), le TGB se rendra à Mont-de-Marsan pour consolider sa place. A un point derrière (9-8), les Landaises voudront se rattraper après leur défaite à Nantes il y a une semaine. Au match aller, Céline Dumerc et ses copines avaient gagné en terre tarbaise (63-60). Il y aura donc de la revanche dans l'air entre deux formations qui pourraient se retrouver au premier tour des playoffs.

Ligue Féminine - Journée 18

Vendredi 16 mars / 20h00
Lyon - Nice

Samedi 10 mars / 20h00
Charleville-Mézières - Nantes Rezé
Basket Landes - Tarbes
Lattes Montpellier - Roche Vendée
Villeneuve d'Ascq - Mondeville
Bourges - Hainaut Basket

Tous les matches sont à suivre en direct et gratuitement sur www.lfbtv.fr

16/03/2018 - Arnaud Dunikowski (LFB)
 


Après le retrait de Valenciennes, plusieurs clubs ont bâti des équipes capables de mettre à mal la suprématie du Bourges Basket et ses 13 titres de champion de France.

Le clasico Bourges-Valenciennes cessa en 2008 faute de combattantes nordistes. Un temps Tarbes, solidement enraciné dans le paysage de la LFB, pris le relai défiant Bourges à trois reprises en finale pour en gagner une en 2010. Sur les dernières années, on a observé la montée en puissance de quatre clubs capables de plus ou moins ébranler la suprématie berruyère : Lattes-Montpellier, Villeneuve d’Ascq, Basket Landes et Charleville.

Comme son nom l’indique, le Basket Lattes Montpellier Méditerranée Métropole Association est situé sur la commune de Lattes (16 000 habitants) dans la banlieue de Montpellier. Le club de l’Hérault a franchi un cap décisif avec l’arrivée du coach Valéry Demory et de son fidèle adjoint Guy Prat. Trois fois (2008, 2012 et 2013) le BLMA est parvenu en finale. Trois fois Bourges l’a empêché de graver son nom sur le trophée. Mais les Lattoises sont persévérantes et la quatrième tentative, en 2014, fut la bonne.
Il aura fallu dix saisons au club de Gaëlle Skrela pour enfin décrocher le Graal. La bête noire était vaincue : « L’année dernière, ça été très difficile de terminer premières de la saison, de gagner à Bourges en finale et de perdre ensuite deux fois chez soi », commenta alors la capitaine. « Avec le recul, on peut dire que ça nous a peut-être permis d’acquérir l’expérience nécessaire pour s’imposer là-bas cette année. Même si ce n’était pas en phase finale, ça faisait quelques années que l’on battait Bourges, on savait qu’elles n’étaient pas imbattables. »
Cette consécration, le BLMA l’obtint lors de la troisième manche à Bourges, ce qui fit qu’elles fêtèrent l’évènement… sur l’autoroute.
« On est revenu en minibus, donc on n’était pas toutes ensemble, cinq heures de route, c’est un peu long. On s’est arrêté sur des aires d’autoroute, on a chanté et dansé, et les chauffeurs de camion qui dormaient devaient être contents ! C’est dommage de ne pas pouvoir partager ces moments-là avec les gens du club, mais c’est bien aussi de les vivres à quatorze ou quinze… »
Deux ans plus tard, Lattes-Montpellier récidiva. Toujours face à Bourges. Mais cette fois le match décisif se tient dans sa salle et les joueuses purent communier avec leurs supporters.

Villeneuve d'Ascq a pris le relai

Le face-à-face Bourges - Villeneuve d’Ascq est plus récent mais tout aussi vivace. Fait unique, il s’installa même en 2016 au sommet de l’Eurocoupe. Et les Tango chipèrent aux Villeneuvoises le trophée gagné l’année précédente
« On est encore très loin de la rivalité entre l’USVO et Bourges », affirmait le coach Frédéric Dusart à cette époque. « En féminines, la rivalité est plus sur les dernières années entre Bourges et Montpellier. C’était la première fois que l’on a atteint la finale l’an dernier. Il ne faut pas oublier qu’en décembre 2012, on était dernier du championnat avec deux victoires et si je ne gagnais pas à Charleville, j’étais viré ! Il y a trois ans jour pour jour, on parlait de Ligue 2, pas d’Euroligue, et on prenait des cartons contre Bourges. D’ailleurs à cette époque, ce sont les trois équipes du Nord, Arras, Saint-Amand et nous qui étions derniers. Il ne faut pas aller plus vite que la musique. Si un jour il y a une rivalité Bourges - Villeneuve, c’est qu’on les aura jouées cinq fois en finale. »
Peut-être, mais l’ESBVA a déjà franchi un échelon majeur en étant Champion de France au printemps dernier. Même si c’était contre Lattes Montpellier qui avait écarté Bourges en demi-finale.

Deux clubs le nez à la fenêtre

Le projet de rassembler dans un même club les plus beaux talents du département des Landes ne date que de l’an 2000 et les racines étaient alors à Eyres-Moncube, petit village de 350 habitants. La N2, la N1, le passage à Saint-Sever, la montée en Ligue, la coupe d’Europe, le repli sur Mont-de-Marsan, tout cela est arrivé si vite… « Le sportif nous a porté sans arrêt avec une progression rapide et constante au classement, mais pas au-delà des moyens financiers du club », expliqua un jour Pierre Dartiguelongue alors président.
L’autre caractéristique de Basket Landes, c’est ce sens de la fête qui fait communier joueuses et public. Le président parlait alors de « soirées bouillantes » après les victoires. Cela fait partie de l’ADN du basket landais, mais n’interdit pas l’exigence du professionnalisme du XXIe siècle. L’arrivée l’année dernière de Céline Dumerc a donné un coup de projecteur supplémentaire à ce club atypique.

Les Flammes Carolo de Charleville-Mézières, ont aussi leur meneuse emblématique, Amel Bouderra. Avant de devenir deux fois MVP de la Ligue Féminine, en 2016 et 2017, Amel a accompagné la montée en puissance du club des Ardennes sur une décennie. « Je l’ai vu grandir, évoluer. C’est surtout que même en Ligue 2, on a toujours eu un public très fervent. C’est un club qui n’a jamais vraiment changé dans son côté familial. Même s’il s’est professionnalisé, il a gardé ses mêmes bases humaines. »
Les Flammes pourraient elles aussi parvenir rapidement en finale du championnat. Depuis qu’elles ont investi la Caisse d’Epargne Arena, elles ont atteint une dimension supérieure en externe comme en interne. « On avait un peu peur en partant de Bayard qui était vraiment notre chaudron, mais là on fait des matches à 2 500 personnes. »
Et ce n’est pas un petit exploit d’être parvenu à faire de la ville une terre de basket féminin quand on connaît la longue histoire du basket masculin à Charleville-Mézières.

29/01/2018 - Texte : Pascal Legendre - Visuel : Chloé Bérard
 


#3 - Valériane Ayayi (Bourges)
Cette saison, l'ailière tricolore enchaîne les performances marquantes que ce soit en championnat ou en Euroligue. La journée 13 n'a pas dérogé à la règle puisque Valériane Ayayi a terminé meilleure marqueuse des Tango. Championne de France LFB en 2016 et 2017, elle se verrait bien décrocher un troisième titre, avec trois équipes différentes, en fin de saison.
20pts, 6rbds et 3 passes en 29' - Evaluation : 25
Victoire 71-58 contre Tarbes

#2 - Clarissa Dos Santos (Charleville-Mézières)
Si la Brésilienne laisse volontiers la lumière à d'autres dans son équipe, elle a porté les Flammes à bout de bras face au Hainaut. Que ce soit pour arracher un rebond offensif (7 prises) ou terminer près du cercle, Clarissa Dos Santos s'épanouit dans le combat intérieur. Un travail de l'ombre qui a sorti Charleville-Mézières du piège hennuyer.
21pts et 16rbds en 32' - Evaluation : 26
Victoire 75-74 contre Charleville-Mézières

#1 - Queralt Casas (Basket Landes)
Si Basket Landes n'a pas connu de frayeur sur la Côte d'Azur samedi, c'est en partie grâce à son arrière ibérique. De près, de loin ou en contre-attaque, au rebond ou à la passe, Queralt Casas était au four et au moulin. Elle a noirci toutes les lignes de la feuille de stats avec son style si caractéristique.
19pts, 10rbds, 3 passes et 5 interceptions en 33' - Evaluation : 31
Victoire 64-50 contre Nice

29/01/2018
 


Entraîneur puis Président du club d'Eyres-Moncube, qu'il a emmené de l'échelon départemental au niveau national, Dominique Lafargue fut l'un des membres fondateurs de Basket Landes en 2003. Il en a d'abord été un dirigeant puis son Président de 2009 à 2013 alors que l'équipe landaise faisait ses premiers pas en LFB. Sous sa présidence, Basket Landes s'est structuré et n'a cessé de grandir jusqu'à découvrir l'Europe en 2011.

A sa famille, ses amis et au club de Basket Landes, la Ligue Féminine de Basket présente ses plus sincères condoléances.

08/01/2018
 


#3 - Aby Gaye (Tarbes)
L'intérieure du TGB a grandement participé à la victoire de son équipe samedi soir. Jouant juste (7/10 aux tirs), Aby Gaye a livré un beau combat face à la congolaise du RVBC Bernadette Ngoyisa et a terminé meilleure marqueuse de l'équipe bigourdane.
14pts, 10rbds et 3 passes en 30' - Evaluation : 22
Victoire 77-64 contre Roche Vendée

#2 - Miranda Ayim (Basket Landes)
Auteure d'un match plein face au BLMA, la Canadienne a tenu la maison landaise toute la rencontre. Adroite (9/12) et agressive (7 fautes provoquées), elle n'a pas résisté à la vague lattoise dans le dernier quart-temps.
24pts et 8rbds en 34' - Evaluation : 26
Défaite 83-91 contre Lattes Montpellier

#1 - Romane Bernies (Lattes Montpellier)
Si Lattes Montpellier s'est imposé dimanche dans le Sud Ouest, Romane Bernies y est pour beaucoup. En première mi-temps, c'est elle qui a porté le BLMA sur ses épaules (15pts). La jeune meneuse a ensuite distribué les caviars pour Hurt, Sottana et Little qui ont fait sauté le verrou landais dans les 10 dernières minutes (34-20).
19pts, 3rbds, 10 passes et 2 interceptions en 36' - Evaluation : 26
Victoire 91-83 contre Basket Landes

08/01/2018
 


Euroligue féminine - Journée 9

Dans le groupe A, Villeneuve d'Ascq aura du pain sur la planche avec la réception de Kursk, toujours invaincu (8-0). Les partenaires d'Héléna Ciak sont irresistibles mais nul doute que les Guerrières sauront être à la hauteur et voudront offrir un cadeau de Noël avant l'heure à leurs supporters. Bourges est en mission après un début de compétition délicat. La réception de Braine au Prado doit permettre aux Tango de se rapprocher un peu plus du Top 4.

Dans le groupe B, Lattes Montpellier sera en déplacement en Turquie. Sur le parquet de Yakin Dogu, la nouvelle équipe de Sandrine Gruda, le BLMA risque de souffrir. Bien que bizuth en Euroligue, la formation stambouliote est leader (7-1) avec un effectif 5 étoiles : Wauters, E. Eldebrink, McBride, Hollingsworth, Lavender, Caglar...

Mercredi 20 décembre
Yakin Dogu (TUR) - Lattes Montpellier / 18h30
Bourges - Braine (BEL) / 20h00
Villeneuve d'Ascq - Kursk (RUS) / 20h00

Les matches à suivre en direct sur www.youtube.com/FIBA

Eurocoupe féminine - Barrages retour

Avec un match retour à effectuer à domicile, et une avance de 7 unités, Basket Landes est en position de force. La méfiance sera tout de même de rigueur car l'équipe suisse de Fribourg n'aura rien à perdre. Une précaution que n'aura normalement pas à prendre Hainaut Basket qui a écrasé Wasserburg à l'aller (+33). En Allemagne, sur les rives de l'Inn, les protégées de Fabrice Fernandes auront à gérer une avance confortable qui doit les mener sans souci vers le tour suivant.

Mercredi 20 décembre
Gdynia (POL) - Umea (SWE)
Aller : Umea 71-67
Basket Landes - Elfic Fribourg (SUI) / 20h00
Aller : Basket Landes 71-64

Jeudi 21 décembre
Olympiacos (GRE) - Sepsi (ROU)
Aller : Sepsi 59-55
Bydgoszcz (POL) - Miskolc (HUN)
Aller : Bydgoszcz 86-68
Szekszard (HUN) - UNI Györ (HUN)
Aller : Szekszard 76-67
Mersin (TUR) - MBA Moscou (RUS)
Aller : Mersin 81-66
Namur (BEL) - Krasnoyarsk (RUS)
Aller : Krasnoyarsk  69-58
Wasserburg (GER) - Hainaut Basket / 19h30
Aller : Hainaut Basket 80-47

19/12/2017 - Arnaud Dunikowski (LFB)

Pages

Clubs

Suivez la LFB :
Gardez le contact
Inscrivez-vous a la newsletter
Basket Féminin  Tout le basket

NOS PARTENAIRES

Partenaires