Qualifs Euro 2019
 


La Brest Arena se remplit à grande vitesse, et il sera bientôt trop tard pour trouver une place pour supporter les Bleues contre la Finlande le mercredi 14 février prochain... À plus d'un mois de l'évènement, plus de 3000 places ont en effet déjà été vendues pour la rencontre face à la Finlande. Si vous n'avez pas encore réservé vos places pour cette rencontre de qualification à l'Euro 2019, n'attendez plus !

 

Prix des places à partir de 10€

Réservez vos places

 

- Infos et réservations clubs et groupes (à partir de 10 places) avant le 14 janvier 2018 : arena.accueil@brestaim.fr ou 02 29 00 74 30 (Brest Arena)

- Réservations PMR : 02 29 00 74 30 (Brest Arena) ou arena.accueil@brestaim.fr

 

17/01/2018 - Kévin Bosi (FFBB)
 


Quelle a été votre réaction quand vous avez appris votre sélection pour le prochain stage de l'Equipe de France dans le cadre des qualifications à l'Euro 2019 ?
"Cela a été une grande surprise, je ne m'y attendais vraiment pas. C'est une très grande joie, une telle fierté quand on t'appelle en bleu... D'autant plus avec la saison que nous vivons avec Nice qui n'est pas évidente (ndlr, 11ème de Ligue Féminine), je ne pensais vraiment pas être convoquée".

Avec quel état d'esprit allez-vous débarquer le 5 février prochain à l'INSEP pour le lancement du stage et votre première apparition avec les A ?
"Je vais me focaliser sur tout le positif à retirer de cette aventure. Je me dis que c'est une chance que Valérie Garnier m'ait appelée pour ce stage. C'est aussi une chance, car je sais que je reviens de très loin par rapport à mes trois blessures graves (2013, 2016, 2017). À un moment donné, je me suis dit que je n'allais pas être capable de revenir à mon meilleur niveau, que je n'arriverai pas à pouvoir rejouer ne serait-ce qu'en Ligue Féminine. Et aujourd'hui, me voilà appelée chez les Bleues ! Aujourd'hui encore, c'est toujours une surprise, je ne réalise pas encore que je vais accomplir un rêve".

Suivez les Bleues sur la page Facebook officielle, sur Twitter et Instagam.

12/01/2018 - Propos recueillis par Kévin Bosi (FFBB)
 


Les Bleues seront réunies en stage à l’INSEP (Paris) dès le 5 février pour commencer leur préparation avant de disputer ces deux matches importants dans la course à la qualification. Les coéquipières d’Endy Miyem s’envoleront le 8 février pour la Slovénie, avec comme objectif la victoire pour prendre seules la tête du groupe E (Slovénie/France, samedi 10 février à 17h30 à Celje). Les Françaises regagneront ensuite Brest pour lancer la phase retour de ces qualifications à l’Euro 2019, en affrontant la Finlande à la Brest Arena (France/Finlande, mercredi 14 février à 20h30 à Brest).

Les 14 joueuses du Groupe France :

Prénom Nom Naissance Taille Poste Sélections Points Club 2017/2018
Valériane AYAYI 29/04/1994 1.85 Ailière 66 339 Tango Bourges Basket
Marième BADIANE 24/11/1994 1.90 Intérieure - - Lyon ASVEL Féminin
Romane BERNIES 27/06/1993 1.70 Meneuse 3 9 Lattes Montpellier BA
Alexia CHARTEREAU 05/09/1998 1.91 Intérieure 13 71 Tango Bourges Basket
Helena CIAK 15/12/1989 1.97 Intérieure 73 390 Koursk (Russie)
Alix DUCHET 30/12/1997 1.63 Meneuse - - Cavigal Nice Basket 06
Olivia EPOUPA 30/04/1994 1.65 Meneuse 54 252 Galatasaray (Turquie)
Sandrine GRUDA 25/06/1987 1.97 Intérieure 163 2093 Yakin Dogu (Turquie)
Marine JOHANNES 21/01/1995 1.77 Arrière 39 273 Tango Bourges Basket
Adja KONTEH 05/03/1992 1.78 Arrière - - Tarbes Gespe Bigorre
Sarah MICHEL 10/01/1989 1.80 Ailière 58 255 Tango Bourges Basket
Hhadydia MINTE 16/03/1991 1.87 Ailière 13 49 Charleville-Mézières
Endy MIYEM 15/05/1988 1.88 Intérieure 176 1545 Schio (Italie)
Diandra TCHATCHOUANG 14/06/1991 1.86 Ailière 65 392 Tango Bourges Basket

 

France – Finlande
Mercredi 14 février -  20h30 à la Brest Arena
La nouvelle enceinte de la Brest Arena d’une capacité de 5500 places, inaugurée en septembre 2014, accueillera sa première rencontre internationale de basket. Fortes de leurs succès lors des deux premiers matches de qualification à l’Euro 2019, face à la Finlande (103-44) et la Roumanie (87-45) les 11 et 15 novembre derniers, les Bleues devront confirmer leur bon état de forme. Rappelons qu’à l’issue de cette phase de groupe, les premiers de chaque poule et les six meilleurs deuxièmes seront directement qualifiés pour l’Euro 2019 qui se déroulera en Serbie et en Lettonie.

08/01/2018 - Kévin Bosi (FFBB)
 


Attention au faux pas ! Après une belle prestation à Helsinki contre la Finlande (victoire 103-44), les Bleues voudront enchaîner ce mercredi à 20h30 (en direct sur SFR Sport 2) face à la Roumanie, afin d'engranger une deuxième victoire en deux matches dans ces qualifications à l'Euro 2019. Les Bleues devront néamoins se passer d'Endy Miyem et Diandra Tchatchouang, laissées au repos par le staff tricolore.

La joueuse à surveiller : Gabriela Marginean (1,83m, 30 ans) : Elle est le fer de lance de la sélection roumaine depuis de nombreuses années. Passé par la WNBA et aussi par Arras en LFB (2011-2012), l’ailière est la principale option offensive de la Roumanie. Elle évolue cette année à AGÛ Spor en Turquie.

 

15/11/2017 - À Villeneuve d'Ascq, Kévin Bosi (FFBB)
 


En effet, à la suite de la rencontre de l’Équipe de France féminine samedi dernier à Helsinki contre la Finlande, les deux joueuses ont ressenti une gêne à la cuisse pour Endy Miyem et au fessier pour Diandra Tchatchouang.
De retour en France, les deux joueuses tricolores ont passé des examens complémentaires en ce début de semaine à Lille. Ces examens ont révélé une légère élongation à la cuisse droite pour Endy Miyem, et un traumatisme musculaire au fessier pour Diandra Tchatchouang. Ainsi, afin de préserver les joueuses et de ne prendre aucun risque, le staff des Bleues a décidé de laisser les deux joueuses au repos contre la Roumanie ce soir à Villeneuve d’Ascq (20h30). L’Équipe de France féminine évoluera donc avec 11 joueuses pour ce deuxième match des qualifications à l’Euro 2019.

Les 11 joueuses qui affronteront la Roumanie :

Prénom Nom Naissance Taille Poste Sélec. Club 2017/2018
25 Marielle AMANT 09/12/1989 1.91 Intérieure 90 ESB Villeneuve d’Ascq
11 Valériane AYAYI 29/04/1994 1.85 Ailière 65 Tango Bourges Basket
4 Amel BOUDERRA 26/03/1989 1.63 Meneuse 15 Charleville-Mézières
12 Alexia CHARTEREAU 05/09/1998 1.91 Intérieure 12 Tango Bourges Basket
8 Helena CIAK 15/12/1989 1.97 Intérieure 72 Koursk (Russie)
0 Olivia EPOUPA 30/04/1994 1.65 Meneuse 53 Galatasaray (Turquie)
14 Aby GAYE 03/02/1995 1.95 Intérieure 12 Tarbes Gespe Bigorre
7 Sandrine GRUDA 25/06/1987 1.97 Intérieure 162 Lyon ASVEL Féminin
17 Marine JOHANNES 21/01/1995 1.77 Arrière 38 Tango Bourges Basket
10 Sarah MICHEL 10/01/1989 1.80 Ailière 57 Tango Bourges Basket
16 Hhadydia MINTE 16/03/1991 1.87 Ailière 12 Charleville-Mézières

 

Laissées au repos :

Prénom Nom Naissance Taille Poste Sélec. Club 2017/2018
5 Endy MIYEM 15/05/1988 1.88 Intérieure 176 Schio (Italie)
93 Diandra TCHATCHOUANG 14/06/1991 1.86 Ailière 65 Tango Bourges Basket

 

14/11/2017 - Kévin Bosi (FFBB)
 


Elle est arrivée en voiture la semaine dernière à l'hôtel des Bleues, en tant que voisine. Marielle Amant (27 ans, 1,91m) évolue à domicile avec les Bleues, elle qui joue sous les couleurs de Villeneuve d'Ascq pour la quatrième saison. Mais à l'occasion de la trêve internationale, ce n'est pas avec le maillot des Guerrières qu'elle évolue mais avec celui de l'Equipe de France, elle qui a disputé sa première sélection en 2010. "C'est particulier d'être au Palacium avec le maillot tricolore, ça change. Je suis à la fois fière et contente de changer de maillot ici à Villeneuve pour mettre celui des Bleues. J'ai hâte de pouvoir jouer devant le public villeneuvois et les Z'Hurlants" confie l'intérieur française.

À Villeneuve, elle connaît tous les recoins de la salle. Depuis 2014, elle a essuyé de nombreuses victoires, et remporté plusieurs titres avec le club de l'ESBVALM. "Je suis arrivée à Villeneuve en 2014 avec un projet assez ambitieux, avec l'idée de monter petit à petit dans le haut du tableau et de rester en Euroligue. La première saison, il y avait un énorme effectif avec Ann Wauters, Géraldine Robert et Fatimatou Sacko. On avait une équipe qui répondait aux ambitions, et on a remporté l'Eurocoupe contre Braine. C'était le premier titre du club, ça restera toujours un très bon souvenir. La deuxième année a été plus compliquée, on n'a rien gagné malgré le fait qu'on ait une bonne équipe. Et la saison dernière, on finit championnes de France. On n'en n'a pas bavé pour rien, c'était très important pour le club".

L'intérieure a également pris racine chez les Bleues depuis son arrivée en 2010, elle a remporté deux médailles d'argent à l'Euro 2013 en France puis l'été dernier à l'Euro 2017 en République Tchèque. "J'ai l'impression que c'est plus mon âge (27 ans) qui me fait prendre conscience que cela fait un petit moment que je suis en bleu. J'ai un peu plus de responsabilités en fonction des profils des joueuses présentes et de l'équipe". 

14/11/2017 - À Villeneuve d'Ascq, Kévin Bosi (FFBB)
 


Le début de match est idéal. Tchatchouang de loin, Epoupa par deux fois, Gruda dans la périphérie, et les Bleues se lancent à merveille par un 14-0. La Finlande, absente d'une phase finale de l'Euro depuis 30 ans, n'existe pas en ce début de partie. Malgré un public plutôt nombreux, les Finlandaises ne parviennent pas à rivaliser ni dans l'intensité, ni au rebond. En face, les Tricolores déroulent sont en tête après les dix premières minutes : 29-15.

Chartereau de loin puis Ciak sur un service d'Epoupa permettent aux Françaises de poursuivre leur démonstration à Helsinki. Gaye montre ses qualités proches du cercle, tandis que les rotations s'enchaînent sans faire baisser le niveau d'intensité et la réussite tricolore. Pour son retour en bleu après un été 2017 manqué, Sandrine Gruda écrabouille la raquette scandinave et inscrit 17 points lors des 20 premières minutes. À la pause, les Bleues dominent le tableau d'affichage : 61-23.

Le 3e quart repart de plus belle dans le sillage de Ciak et Miyem. Les Finlandaises continuent de tirer dans tous les sens - avec plus ou moins de réussite - tandis que les Bleues les sanctionnent sur chaque erreur. La force intérieure tricolore fait des ravages. La défense tricolore montre de belles choses, et rompt seulement sur des stop-tirs improbables finlandais. La France mène toujours à dix minutes du terme (79-40). Le dernier acte est une copie conforme des trois précédents. Les Françaises déroulent et s'imposent tranquillement à Helsinki en ouverture de ces qualifications à l'Euro 2019. Elles passent même la barre des 100 points marqués, une première depuis 2006 pour l'Equipe de France féminine. Rendez-vous mercredi à Villeneuve d'Ascq face à la Roumanie.

France bat Finlande : 44-103

11/11/2017 - À Helsinki, Kévin Bosi (FFBB)
 


Si le basket masculin est en plein boom en Finlande, celui des filles l'est beaucoup moins. Talentueuse, l'équipe masculine parvient à réaliser des coups d'exploits et à exister dans les compétitions internationales, dans le sillage du NBAer Markkannen ou du néo-naterrien Jamar Wilson.

 

Du côté des filles, l'histoire est toute autre. La sélection scandinave n'a plus participé à une phase finale de l'Euro depuis 1987, soit 30 ans d'absence sur la scène continentale. À l'époque, Sandrine Gruda n'avait que quelques mois et les autres joueuses tricolores n'étaient pas nées.

Les Bleues devront néanmoins se méfier d'une équipe au profil atypique. Dans la même philosophie que ses homologues masculins, les Finlandaises se projettent très rapidement vers l'avant et tirent à trois points dans tous les sens. Les coéquipières d'Endy Miyem auront également affaire à de très jeunes joueuses comme Lahtinen (18 ans), Bejedi (17 ans) ou encore Awak Kuier (16 ans), capable de claquer des dunks à l'entraînement du haut de son 1,94m et dont le nom fait du bruit sur les réseaux sociaux, comme récemment sur le compte Twitter de la NBA.

 


Du côté des troupes de Valérie Garnier, après une semaine de stage à Villeneuve d'Ascq puis à Helsinki, les joueuses sont prêtes à en découdre et à aller chercher un premier succès dans ces qualifications à l'Euro 2019. Le staff tricolore a révélé la liste des 12 joueuses qui participeront à la rencontre, Marielle Amant sera en civil.


La rencontre sera en suivre en différé dès 19h30 sur SFR Sport 2, avec Nicolas Baillou et Emmeline Ndongue aux commentaires. Ou bien en live sur les réseaux sociaux de l'Equipe de France féminine.
 

11/11/2017 - À Helsinki, Kévin Bosi (FFBB)

Pages

Clubs

Suivez la LFB :
Gardez le contact
Inscrivez-vous a la newsletter
Basket Féminin  Tout le basket

NOS PARTENAIRES

Partenaires