Euro féminin 2015
 


Sandrine Gruda...sur le match d'hier : "Ce qui s'est passé hier s'est déjà produit dans le passé mais quand on perd celà se voir plus. On doit s'adapter à des défenses que l'on a pas eues au premier tour."

Sur ses bonnes performances : "A titre personnel, je ne ne ressens pas plus de responsabilités que d'habitude. Je joue au basket, je profite des situations. Je joue tout simplement, je ne le vis pas comme une grosse responsabilité."

Sur les problèmes offensifs : "Les équipes s'adaptent à nos points forts. Il faut trouver des solutions quand même. Dans l'équipe, tout le monde peut apporter à des niveaux différents."
 
Gaëlle Skrela : "Hier on a été dominées dans la combativité, c'est leur qualité numéro 1. Il nous a manqué de l'agressivité notamment au rebond offensif. On n'a pas pu développer nos courses, notre jeu rapide. Le match a basculé sur des détails comme un rebonds, des lancers. C'est le basket. Mais on n'a pas le droit de faillir sur l'agressivité, la combativité. La défaite ne nous élimine pas. On a pris conscience de ce qu'on avait mal fait."
 
Valérie Garnier...sur le match d'hier : "On n'est pas assez dures, au rebond, offensivement. Le 4è quart-temps est déterminant au niveau du physique. On a lâché trop de ballons importants."

Sur la rencontre de dimanche : "La situation est moins confortable. Notre performance ne suffit plus pour avoir la première place. Jouer en dernier est un avantage mais hier soir c'était aussi le cas et on n'en a pas profité. L'impact devra être identique avec les rotations. On doit développer de l'intensité sur 40 minutes."
 
Classements, résultats et stats sur le site officiel de l'Euro féminin 2015
20/06/2015 - A Debrecen, Arnaud Dunikowski

Clubs

Suivez la LFB :
Gardez le contact
Inscrivez-vous a la newsletter
Basket Féminin  Tout le basket

NOS PARTENAIRES

Partenaires