Equipe de France U16 féminine
 


Il est toujours difficile d’assumer un statut de favori, surtout lorsque l’on évolue à domicile. Les filles d’Arnaud Guppillotte, avec toute l’insouciance de leurs 16 ans, ont traversé l’Euro comme des fusées. En phase de groupe, la Turquie (+18), la Biélorussie (+50) et la Lettonie (+23) n’ont pas pesé lourd face aux Tricolores.

Portée par le duo Iliana Rupert - Zoé Wadoux, toutes les deux élues dans le cinq idéal de l’Euro, la France a tracé son chemin jusqu’en finale. La Roumanie a été balayée en huitièmes (68-25), idem pour la Pologne en quarts (76-42) et l’Italie en demi-finale (74-57).

Il ne restait plus qu’un obstacle à franchir aux Bleuettes pour décrocher l’or. Devant 2500 spectateurs venus garnir les travées du Prado, les partenaires de Marine Fauthoux ont mis un quart-temps avant de prendre la mesure de la Hongrie. Iliana Rupert (18pts, 10rbds) et ses copines ont enfin pu laisser éclater leur joie après être restées sous la menace hongroise jusqu’à la fin (63-55).

Ce groupe, essentiellement composé de joueuses nées en 2001, se retrouvera l’année prochain au Mondial U17 et pourrait être le socle des Bleues lors des Jeux Olympiques de Paris en 2024.

Les 12 Championnes d’Europe U16 2017

Astrid Benedetti, Kendra Chery, Fayzat Djoumoi, Binta Drame, Marine Fauthoux, Jade Hamaoui, Anaia Hoard, Marie Pardon, Iliana Rupert, Janelle Salaun, Zoé Wadoux, Eve Wembanyama
Entraîneur : Arnaud Guppillotte - Assistants : Christophe Pontcharraud et David Morabito

30/09/2017
 


L'adresse faisait défaut aux Françaises qui commençaient par un 1/10 aux tirs (3-11, 6') Rozentale faisait la différence avec 7 points dans le premier quart côté letton. Mbaye et Gnago repositionnaient la France en fin de période. (8-11, 10'). Bremaud égalisait même (11-11, 11') avant de concéder un 7-0 (15-22, 15'). A la mi-temps, la Lettonie était devant 29 à 21. L'adresse française n'étant pas au rendez-vous : 23,1% à 6/26 aux tirs.

La deuxième mi-temps repartait sur les mêmes bases avec une Équipe de France trop maladroite pour rivaliser (25-33, 24'). La Lettonie n'arrivait pas à en profiter et l'on assistait à un match très défensif. (29-36, 30'). Heureusement, la France fidèle à ses habitudes revenait au meilleur moment grâce aux réussites longue distance signées Bremaud et Franchelin (39-40, 34').

Pertes de balles et tirs manqués rythmaient la fin du match alors que tout pouvait basculer rapidement d'un côté ou de l'autre. Tima Pouye répondait à Gulbe pour revenir à hauteur à moins de trois minutes de la fin (43-43, 37'). Décisive, elle récidivait derrière l'arc à 50 secondes du terme pour prendre l'avantage au meilleur moment (45-44, 39'). Les Lettones revenaient sur lancers francs (45-46, 39'). A 25 secondes de la fin, Pouye prend un tir ouvert à trois points mais le rate. Les Lettones vont au bout des 24 secondes sans tirer, laissant 2 secondes aux Bleuettes pour revenir. Fofana prend le tir à la dernière seconde mais échoue à nouveau. La France s'incline finalement 46 à 45 face à la Lettonie.

La France termine à une belle cinquième place en n'ayant concédée que deux défaites lors de la compétition. Malgré quelques regrets évidents, les réactions d'orgueil lors des matchs face à l'Espagne, la Hongrie ou encore la Russie auront marqué ce Championnat d'Europe. Les Bleuettes peuvent également se réjouir pour leur qualification au Mondial U17 2016, obtenue après leur épatante victoire de la veille.

Lettonie bat France : 46-45

23/08/2015 - Sylvain Callejon (FFBB)
 


Dès le premier quart, le Portugal accélerait sous l'impulsion de Ramos. Tima Pouye tentait bien de réagir à longue distance mais l'écart atteignait déjà les septs points à la fin du premier quart (9-16, 10'). Cependant, avec l'appui d'Emmanuelle Tahane, la France recollait (20-22, 15'). Ramos à nouveau intenable, aidée par Ramalho Chermiti permettaient aux Portuguaises de rentrer aux vestiares à +8 (22-30, 20').

L'écart continuait d'augmenter à la reprise pendant que les Françaises manquait d'adresse et laissaient filer trop de ballons (26-37, 23'). Sur un 7-0, elles parvenaient malgré tout à revenir, comme souvent dans cette compétition (33-37, 25'). Mais le Portugal, plus adroit et avec le soutien de son public, reprenait un avantage considérable (35-48, 30'). Le dernier quart confirmait la supériorité portuguaise. La France prenait même jusqu'à 17 points de retard (38-55, 34') avant de recoller pour l'honneur. Le Portugal l'emporte finalement 62 à 54.

Les Bleuettes concèdent donc leur première défaite dans ce Championnat d'Europe au plus mauvais moment. Dès demain, les matches de classement pourront leur permettre de terminer au mieux à la cinquième place. Elle affronteront la Russie.

Portugal bat France : 62-54

21/08/2015 - Sylvain Callejon (FFBB)
 


Deuxième meilleure marqueuse de la compétition, Juhasz fait étale de ses qualités pour mettre d'entrée la Hongrie en bonne position (2-6, 2'). Par l'intermédiare de Jeanneaux et de leur jeu rapide en contre-attaque, les Bleuettes résistent (11-14, 7'). Un panier de Lelik en fin de période donne quatre points d'avance à son équipe (13-17, 10'). Juhasz en est déjà à 8 points.

Les joueuses françaises sont bien trouvées à l'intérieur mais la finition manque à l'appel (13-19, 12'). Pouye ajoute trois points après 5 minutes sans marquer mais Barhacs, auteur de trois paniers d'affilée remet la Hongrie sur les rails (16-25, 16'). Malgré un jeu rapide et une bonne présence aux rebonds, les Françaises ne trouvent pas la mire, de près comme de loin (31.8 % en première mi-temps). Ajouté à cela les 17 ballons perdus et voici la Hongrie largement en tête à la pause (19-30, 20')

La deuxième mi-temps démarre timidement des deux côtés (22-32, 25'). Les Hongroises parviennent tout de même à prendre jusqu'à 14 points d'avance (22-36, 26'). Mais les Françaises habituées aux séries ne vont pas déroger à la règle. Mbandu puis Sissoko, Bretagne ou Fofana entame la remontée sur un 10-0 qui rappelle les temps forts connus la veille également (32-36, 29'). Tahane et Sissoko en remettent une couche pour conclure le quart sur un 14-1. La France est presque revenue à hauteur des Hongroises (36-37, 30').

Les Françaises sont inarêtables à nouveau en début de quatrième quart. Saint-Martin, Mbandu, Mbaye... toutes les joueuses participent à la montée en puissance des Tricolores qui prennent les devants (43-39, 33'). Vite handicapée par les fautes, la Hongrie concèdent beaucoup de lancers et manque d'adresse de l'autre côté du terrain (48-44, 35'). La France tremblera jusqu'au bout mais s'impose grâce notamment à sa défense 51 à 49 face à la Hongrie.

L'Equipe de France U16 se qualifie donc brillamment pour les quarts de finale de son Championnat d'Europe après un parcours qui les aura vu décrocher de nombreux sur le fil. Les Tricolores affronteront en quarts de finale, vendredi, le vainqueur du match entre le Portugal et la Turquie.

France - Hongrie : 51-49

Retrouvez tous les résultats de l'Equipe de France U16 sur la page de la campagne

19/08/2015 - Sylvain Callejon (FFBB)
 


Dans une ambiance plus chaude qu'à l'accoutumée, c'est l'Espagne qui prenait le meilleur départ. Un shoot au loin de Prieto Martinez donnait déjà sept points d'avance après quelques minutes (2-9, 3'). Mbaye répliquait bien mais l'adresse (7/9 en début de match) et le jeu en mouvement espagnol faisaient mal aux Tricolores (7-16, 7'). La rentrée de Fofana (4 points, 3 rebonds en 3 minutes) redonnait de l'allant en fin de quart mais les ballons perdues coûtaient cher face à une équipe opportuniste (11-21, 10').

A défaut de tirer de loin, les Bleuettes se rapprochaient du cercle avec réussite en début de quart (19-21, 22'). Leurs adversaires continuaient de tirer à tout va derrière l'arc avec moins de résultat (0/7 pour débuter ce quart). Franchelin (7 points dans ce quart) balançait même une flèche permettant de prendre les devants pour la première fois du match (22-21, 13'). La série continuait ainsi grâce à Fofana ou Mbandu. C'est au final un 17-0 qui propulsait les Bleuettes à 28-21 (17'). L'adresse adverse revenait enfin après 8 minutes blanches par l'intermédiaire de Prieto Martinez à trois points. A la mi-temps, la France virait en tête, 30 à 26 (20').

Sous l'impulsion de Galeron et Ayuso Bagur, l'Espagne reprenait les devants (32-33, 23'). Le scénario du début de match se répétait avec une Espagne aggressive en défense, collective et adroite en attaque (32-39, 24'). Jeanneaux débloquait le compteur (35-39, 25') puis Fofana, Sissoko, Gnago et Pouye inflaigeaient à nouveau une bonne série : 11-0 (46-39, 28'). L'insatiable Galeron Alvarez rapprochait l'Espagne à -3 à la fin du quart (46-43, 30').

Le début de dernier quart ne permet pas de débloquer la situation d'une part comme de l'autre. Tirs manqués, maladresses et solidité défensive permettent à la France de garder son fragile avantage à cinq minutes du terme (48-45, 35'). Aggressives sur chaque ballon, les Françaises effectuent de nombreux stops et récupèrent des rebonds offensifs sans parvenir toutefois à les convertir en points. A deux minutes de la fin, la France rentre dans la pénalité. L'Espagne rentre ses deux lancers (48-47, 38') auquels Tahane réplique (50-47, 38'). Les paniers s'enchaînent avec Rodriguez Dominguez et Tahane à nouveau décisive côté français (52-49, 39'). L'Équipe de France courageuse s'impose finalement au bout du suspense face à l'Espagne 52 à 49. Un succès qui rappelle celui de la veille et qui montre la force de caractère de cette équipe

France bat Espagne : 52-49

18/08/2015 - Sylvain Callejon (FFBB)
 


Après un premier tour réussi (trois victoires en trois matches), les U16 féminines débutent le second tour par un affrontement face à la Lettonie qualifiée in extremis. Les Lettones et la jeune Aleksa Gulbe rentrent bien dans la partie. Il faut l'adresse de Romane Jeanneaux et la vitesse de Tima Pouye pour voir recoller les Tricolores. Carla Mbaye fait passer la France devant mais Gulbe intenable répond (12 points sur les 14 premiers marqués par la Lettonie). Mbandu en fin de période puis Bretagne sur la ligne des lancers rapprochent les Bleuettes au tableau d'affichage (13-14, 10').

Gulbe marquait encore au retour sur le parquet des deux équipes, avant que Nabala Fofana score aussi sur un très beau service de Tahane. La Lettonie fait la course en tête, la France ne parvient pas à passer devant au score. Jeanneaux à nouveau à longue distance, Sarah Saint-Martin dans la peinture et Sissoko aux lancers permettent de s'accrocher (23-27, 20').

Le Lettonie débute mieux le début du troisième quart mais un tir primé de Tima Pouye puis un autre à mi-distance remet la France dans le bon rythme. Mais les Françaises commettent trop de fautes et concèdent de nombreux lancers francs aux Lettones. Bretagne à longue distance et un 2+1 de Pouye permettait à la France - enfin - de passer devant au score (34-32, 27'). Le jeu rapide de Carla Mbaye et d'Emmanuelle Tahane fait virer la France en tête à 10 minutes du terme (38-34, 30').

La France enchaîne. Tahane sur la ligne des lancers, puis Gnago par sa puissance, font grandir l'écart. Mais la Lettonie s'accroche tant bien que mal par Rozentale. Nabala Fofana fait parler sa présence aux rebonds et vient capter des ballons précieux, tandis que Tahane fait lever le banc sur un 2+1 qui donne huit longueurs d'avance à 5 minutes de la fin (38-46). Mais Gulbe de près puis Mote à 3pts ramènent les leurs dans la foulée. Caviardisée par Bretagne, Pouye marque avec la faute, puis Sissoko score sur contre-attaque. Kalcevica à longue distance ramène la Lettonie à un petit point, puis Karkle fait passer les Lettones en tête à 38 secondes du terme (50-51). C'était sans compter sur la pénétration de Pouye à 17 secondes du buzzer qui allait marquer le panier de la gagne. Un contre décisif de Gnago vient assurer la victoire des Françaises, d'ores et déjà qualifiées pour les quarts de finale avant de jouer l'Espagne mardi (19h30) et la Hongrie mercredi (17h15).

France bat Lettonie : 52-51

17/08/2015 - Kévin Bosi (FFBB)
 


L'Équipe de France a réussi un match solide pour dominer une équipe de Serbie courageuse mais qui concède là son troisième revers dans la compétition, synonyme d'élimination. Tout commençait bien pour les Françaises avec un 11-0 après 5 minutes. Malgré le retour des Serbes (11-8, 8'), les Bleuettes ne paniqueront pas pour rester devant de bout en bout : à la mi-temps (35-25, 20'), à la fin du troisième quart (47-38, 30') et à la fin du match (57-50), l'écart oscillant autour des 8-10 points.

Cette victoire a permis de mettre en lumière le point fort de ce groupe : son collectif. Sur les douze joueuses, onze ont marqué, dix ont prix au moins un rebond... Cathy Melain en profitant pour faire jouer toutes ses filles au moins dix minutes. Avec trois victoires en trois matches, le premier tour de ce Championnat d'Europe est une réussite. Place maintenant au second tour à partir de lundi.

France bat Serbie : 57-50

15/08/2015 - Sylvain Callejon (FFBB)
 


Bousculées d'entrée par leurs homologues Allemandes, les Tricolores prennaient rapidement du retard dans le premier quart. Une flèche à trois points au buzzer signée Romane Jeanneaux permettait toutefois de rester à -6 après 10 minutes (11-17, 10'). Dans un deuxième quart fermé, les Françaises se montraient plus aggressives en défense et leur domination aux rebonds (26 à 16 en première mi-temps) commençait à se faire ressentir au tableau d'affichage (20-23, 20'). Seul leur manque d'adresse, 24,0 % (6/25 aux tirs), ne permettait pas de virer en tête.

La deuxième mi-temps repartait sur les mêmes bases, avec deux équipes proches l'une de l'autre. Parvenant à enchaîner une bonne période, les Bleuettes passaient enfin devant (34-33, 27'). Coline Franchelin ajoutait même trois nouvelles unités avant que Schiffer ne lui réponde en fin de troisième quart (39-38, 30'). Avec de l'adresse et du rythme sur chaque remontée de balle, le dernier quart voit les Françaises s'envoler. Jeanneaux rentre trois paniers primés pour établir un 13-3. Le trou est fait et les Bleuettes peuvent savourer cette première victoire face à l'Allemagne (58-51).

Prochain match dès demain face à un autre voisin, la Belgique.

France bat Allemagne : 58-51

13/08/2015 - Sylvain Callejon (FFBB)
 


"Le but, c’est de se qualifier pour le Mondial U17 l’an prochain. Après, on verra ce qui se passera, si on peut faire mieux, aller chercher une médaille. Mais le Championnat du Monde, c’est ce que nous visons. C’est une continuité dans la formation des joueuses. Par génération d’âge, il n’y a qu’un seul Mondial en jeunes, donc il ne faut pas le rater pour les filles. Et c’est important que la France soit représentée à ce niveau." L’objectif est clair pour Cathy Melain, qui dispute cet été sa deuxième campagne en tant qu’entraîneur national, et qui peut compter sur une génération 1999-2000 avec cinq joueuses ayant déjà participé à l’Euro l’été dernier (Gnago, Jeanneaux, Pouye, Sissoko et Tahane). "Les joueuses plus jeunes amènent une forme de fraîcheur, et c’est bien d’avoir des filles qui prennent un temps d’avance. Maintenant, ça ne donne aucune garantie. Ces joueuses qui ont déjà vécu un Euro, ça peut aussi leur mettre une pression supplémentaire. L’année dernière elles l’ont fait sans pression dans le sens où c’étaient des petites jeunes. Maintenant il faut qu’elles confirment." Cathy Melain devra également composer avec une équipe plutôt petite en taille, et trouver un style de jeu qui lui correspond. "Ce groupe n’a rien à voir avec ce que j’avais pu connaître l’année dernière. J’avais des joueuses intérieures de grande taille. Là, ces filles, on ne les a pas dans cette génération. On a une équipe qui va être plus petite dans le secteur intérieur qu’on peut l’avoir de façon générale dans nos Equipes de France jeunes. Maintenant, ça ne veut pas dire que c’est un désavantage, bien au contraire. Il faut que nous construisions un jeu autour de cette caractéristique-là. Ce que l’on n’a pas en taille, on doit le compenser largement par autre chose." Petites en taille mais avec de grandes ambitions, les cadettes peuvent raisonnablement aller chercher leur billet pour le Mondial U17 en terminant dans les cinq premières places. Et même prétendre à monter sur le podium de la catégorie. Une performance que la France n’a plus réalisée depuis 2010 et une 3e place en Biélorussie.

Le groupe

Nom Prénom Date de naissance Taille (cm) Club
BREMAUD Carla 27/12/1999 178 Angers
BRETAGNE Clara 07/03/1999 170 CFBB
FRANCHELIN Coline 18/08/1999 164 Lyon
TAHANE Emmanuelle 13/05/1999 180 CFBB
GNAGO Daphné 18/05/1999 170 CFBB
JEANNEAUX Romane 16/05/2000 170 CFBB
FOFANA Nabala 20/01/2000 186 Paris Basket 18
M'BAYE Carla 18/06/1999 180 Lyon
MBANDU Naomie 19/01/1999 170 CFBB
POUYE Tima 07/04/1999 174 CFBB
SAINT MARTIN Sarah 08/05/1999 170 CFBB
SISSOKO Kadiatou 25/01/1999 180 CFBB

Entraîneur : Cathy Melain
Assistants : Johann Ziolkowski, Xavier Noguera

Championnat d’Europe à Matosinhos (Portugal) du 13 au 23 août
1er tour
Jeudi 13 août à 17h15 : Allemagne / France
Vendredi 14 août à 15h00 : France / Belgique
Samedi 15 août à 17h15 : Serbie / France

11/08/2015 - Kévin Bosi (FFBB)

Clubs

Suivez la LFB :
Gardez le contact
Inscrivez-vous a la newsletter
Basket Féminin  Tout le basket

NOS PARTENAIRES

Partenaires