Equipe de France A féminine
 


Comment ça va Endy ?
Ca va mieux. J'ai été suivie par le staff médical et j'ai fait tous les soins possibles. Je me suis entraînée avec les filles donc tout va bien.
 
Quelle est l'importance du quart de finale ?
C'est une très grosse étape, on peut s'ouvrir une très belle porte. Le match sera très acccroché et on va essayer de répondre présentes. On ne pense pas encore à Rio, il ne faut pas aller plus vite que la musique.
 
Un mot sur la Russie...
On ne connaît pas trop cette équipe. L'entraîneur a changé. On va travailler en regardant des vidéos. Le staff va également nous briefer pour que l'on soit le mieux préparées.
 
Le quart, une porte vers Rio ?
A chaque compétition, la chanson est la même à propos du quart de finale. C'est d'autant plus vrai lors de l'Euro qui précède une année olympique car, sans parler du champion d'Europe qui est directement qualifié pour les Jeux, 4 autres places valent de l'or. Les équipes classées de 2 à 5 participeront au Tournoi de Qualification Olympique et entretiendront leur rêve olympiques jusqu'en juin 2016, date du fameux TQO. Une victoire en quart de finale et la place au TQO est assurée. En cas de défaite, le parcours du combattant commence avec deux rencontres à gagner pour terminer à la 5è place.
 
Programme des quarts de finales (en direct et en intégralité sur Canal+ Sport)
Budapest - Syma Sports & Events Arena
 
Mercredi 24 juin
Turquie - Serbie à 18h
Lituanie - Biélorussie à 20h30
 
Jeudi 25 juin
Espagne - Monténégro à 18h
France - Russie à 20h30
 
Classements, résultats et stats sur le site officiel de l'Euro féminin 2015
 
24/06/2015 - A Budapest, Arnaud Dunikowski
 


Valérie Garnier : "Sur le deuxième tour, nous avons fait un faux-pas qui nous coûte la première place. On a été en diffculté sur l'attaque de zone, mais on a trouvé des clés en première mi-temps contre la Biélorussie. La meilleure façon de contrer cette défense est de courir. Aucun quart de finale ne sera facile. Toutes les équipes sont proches. Ce match peut nous faire basculer vers le Tournoi de Qualification Olympique."
 
Ana Cata-Chitiga : "Ce n'est pas facile de sortir du banc et d'être prête dans l'instant. Hier, je me suis dit que c'était le moment, il fallait gagner. Chaque match à venir sera plus important. Il faut être prête mentalement. Cet Euro, je le vis bien surtout que le premier tour était en Roumanie. J'ai pu voir de la famille (Ana est née à Bucarest, ndlr)  mais on n'est pas là pour faire du tourisme. On n'a perdu qu'un match. La vraie compétition démarre maintenant, le quart c'est déjà une finale. On a quelques jours pour se préparer."
 
Dans le groupe F...
Slovaquie - Croatie 84-62
Espagne - Russie 66-57
Serbie - Lituanie 72-73
 
Classement
1. Espagne (5-0)
2. Lituanie (3-2)
3. Russie (3-2)
4. Serbie (2-3)
5. Slovaquie (2-3)
6. Croatie (0-5)
 
Quarts de finale (à Budapest)
Mercredi 24 juin
Turquie - Serbie
Lituanie - Biélorussie
 
Jeudi 25 juin
France - Russie
Espagne - Monténégro
 
Classements, résultats et stats sur le site officiel de l'Euro féminin 2015
22/06/2015 - A Budapest, Arnaud Dunikowski
 


Euro féminin - 2ème tour
 
Seules sous le cercle, Isabelle Yacoubou et Sandrine Gruda ne se privent pas pour scorer. Harding porte déjà son équipe sur ses épaules (4-4, 2'). Les Bleues sont en confiance, l'adresse est au rendez-vous (15-6, 5'). A l'inverse, la Biélorussie peine à convertir ses occasions. Face à la défense de zone, l'Équipe de France répond présente et conclut le premier quart-temps en tête (20-10).
 
Patientes en attaque, les Bleues trouvent des positions ouvertes mais n'en profitent pas. Yelena Leuchanka bute sur un bloc français bien en place, Olivia Epoupa sème la pagaille dans la raquette adverse (30-15, 14'). L'écart grossit petit à petit grâce à l'apport d'Ana Cata-Chitiga (34-18, 16'). Les Biélorusses retrouvent des couleurs avant la pause, elles gardent le contact avec les Bleues (40-29, 20'). 
 
Dominées au rebond, les Bleues défendent trois possessions consécutives sans encaisser. Mais Yelena Leuchanka trouve la faille sur jeu placé (41-32, 22'). La formation d'Anatoli Buyalski, toujours en zone, a comblé une partie du retard en profitant des mauvais choix tricolores (46-39, 26'). Le retour de Céline Dumerc remet la France dans le bon sens mais il faudra batailler jusqu'au bout (52-43, 30').
 
Heureusement pour les Tricolores, la Biélorussie lâche des ballons. Les partenaires d'Héléna Ciak ne convertissent pas ces occasions et restent sous la menace (52-45, 32'). Une menace qui se fait de plus en plus grosse sur un tir primé de Verameyenka (55-50, 33'). Les Bleues, piégées par les 24 secondes à plusieurs reprises, tremblent toujours (59-54, 37'). Gaëlle Skrela scelle la victoire frnaçaise sur un panier longue distance (64-58). 
 
France - Biélorussie 64-58
 

Réactions d'après-match
Valérie Garnier : "Ce fut un match difficile, les deux équipes étaient très proches. On a trouvé des solutions sur la zone en première mi-temps et performé au rebond offensif. On doit s'améliorer car en quarts, ça sera encore plus dur. On se doit d'avoir une bonne défense, c'est le meilleur moyen de passer une zone."
 
Isabelle Yacoubou : "C'était un match important, on a plus joué en équipe. La défense a été bonne, on a joué notre basket avec des courses et en mettant la balle à l'intérieur. Il faut garder cette intensité. Je suis contente car j'ai souffert lors des matches précédents. Mes coéquipières peuvent compter sur moi. Aller en quarts de finale est bon pour le moral et la confiance."
 
Groupe E - Journée 3
Turquie - République Tchèque 59-48
Monténégro - Grèce 63-76
France - Biélorussie 64-58
 
Classement
1. Turquie (4-1)
2. France (4-1)
3. Biélorussie (2-3)
4. Monténégro (2-3)
5. Grèce (2-3)
6. République Tchèque (1-4)
 
Quel adversaire pour les Bleues ?
En terminant à la 2è place, la seule certitude pour l'Équipe de France est qu'elle jouera son quart de finale jeudi. Son adversaire sera le 3è du groupe F. Il faudra attendre les résultats de demain mais la Serbie, la Lituanie ou la Russie sont des adversaires potentiels.
 
Quarts de finale (à Budapest)
Mercredi 24 juin
Turquie - F4
F2 - Biélorussie
 
Jeudi 25 juin
France - F3
F1 - Monténégro
 
Classements, résultats et stats sur le site officiel de l'Euro féminin 2015

 

21/06/2015 - A Debrecen, Arnaud Dunikowski
 


Sandrine Gruda...sur le match d'hier : "Ce qui s'est passé hier s'est déjà produit dans le passé mais quand on perd celà se voir plus. On doit s'adapter à des défenses que l'on a pas eues au premier tour."

Sur ses bonnes performances : "A titre personnel, je ne ne ressens pas plus de responsabilités que d'habitude. Je joue au basket, je profite des situations. Je joue tout simplement, je ne le vis pas comme une grosse responsabilité."

Sur les problèmes offensifs : "Les équipes s'adaptent à nos points forts. Il faut trouver des solutions quand même. Dans l'équipe, tout le monde peut apporter à des niveaux différents."
 
Gaëlle Skrela : "Hier on a été dominées dans la combativité, c'est leur qualité numéro 1. Il nous a manqué de l'agressivité notamment au rebond offensif. On n'a pas pu développer nos courses, notre jeu rapide. Le match a basculé sur des détails comme un rebonds, des lancers. C'est le basket. Mais on n'a pas le droit de faillir sur l'agressivité, la combativité. La défaite ne nous élimine pas. On a pris conscience de ce qu'on avait mal fait."
 
Valérie Garnier...sur le match d'hier : "On n'est pas assez dures, au rebond, offensivement. Le 4è quart-temps est déterminant au niveau du physique. On a lâché trop de ballons importants."

Sur la rencontre de dimanche : "La situation est moins confortable. Notre performance ne suffit plus pour avoir la première place. Jouer en dernier est un avantage mais hier soir c'était aussi le cas et on n'en a pas profité. L'impact devra être identique avec les rotations. On doit développer de l'intensité sur 40 minutes."
 
Classements, résultats et stats sur le site officiel de l'Euro féminin 2015
20/06/2015 - A Debrecen, Arnaud Dunikowski
 


Euro féminin - 2ème tour
 
Céline Dumerc à 3 points déclenche les hostilités, Sandrine Gruda est dans son match (8-4, 2'). Côté turc, Lara Sanders se montre efficace. Les Bleues tentent de faire parler leur puissance à l'intérieur, Isabelle Yacoubou est à la conclusion. Sur un tir loitain, la Turquie prend les commandes (12-13, 7'). Diandra Tchatchouang va provoquer sous le cercle et redonne l'avantage à son équipe (16-15, 10').
 
En sortie de banc, Sarah Michel s'illustre par un panier puis une offrande pour Héléna Ciak. La Turquie décide alors de passer en défense de zone (20-20, 13'). Solides en défense, les Bleues se procurent des contre-attaques qu'elles ne manquent pas de convertir (26-24, 16'). La France crée le premier écart du match (33-24, 28')...que les partenaires d'Isil Alben s'empressent de réduire (33-30 à la mi-temps).
 
Les bonnes attitudes défensives tricolores ne sont pas récompensées de l'autre côté du terrain. La Turquie n'en profite pas (35-32, 23'). Au tour d'Héléna Ciak de se faire remarquer, elle score deux paniers et provoque la 3è faute de Sanders. L'éternelle Yilmaz prend le relai côté turc (40-38, 26'). Alors que l'on se dirige vers le dernier quart-temps, France et Turquie sont au coude à coude (44-44, 30').
 
Toutes les possessions valent cher dans ce genre de rencontre. La Turquie répond présente au meilleur des moments (46-49, 32'). Les Bleues, toujours solides en défense, doivent réagir. Diandra Tchatchouang, pas en réussite sur ses percussions, assure ses lancers (50-49, 34'). A nouveau, la Turquie prend 3 points d'avance puis fait le break (52-60, 38'). Une avance que les partenaires de Lara Sanders ne lâcheront plus (56-66).
 
France - Turquie 56-66
 
 
Réactions d'après-match :
 
Valérie Garnier : "La Turquie était meilleure ce soir. Elles voulaient plus gagner, prendre des rebonds, défendre."
 
Céline Dumerc : "Elles ont été agressives à la fin. On les a trop laissées marquer et nous, on a raté des choses faciles comme des lancers ou des tirs sous le cercle. La confiance a changé de camp sur la fin, elles ont su trouver les bonnes solutions."
 
Groupe E - Journée 2
Monténégro - Biélorussie 77-72
République Tchèque - Grèce 71-74
France - Turquie 56-66
 
Classement
1. Turquie, France (3-1)
3. Monténégro, Biélorussie (2-2)
5. Grèce, République Tchèque (1-3)
 
Prochaine journée
Dimanche 21 juin
15h30 : Turquie - République Tchèque
18h00 : Monténégro - Grèce
20h30 : Biélorussie - France (en direct sur Canal+ Sport)
 
Classements, résultats et stats sur le site officiel de l'Euro féminin 2015

 

19/06/2015 - A Debrecen, Arnaud Dunikowski
 


Travail et soins
Alors que les Bleues ne joueront que demain contre la Turquie, elles effectueront ce soir un entraînement au Fönix Hall. Ce jour de repos est également propice aux soins en tout genre, le staff médical français suivant de très près les états de forme.
 
Dans l'autre groupe
Le groupe F débute aujourd'hui le deuxième tour avec 3 matches au programme : Slovaquie-Serbie (15h30), Lituanie-Russie (18h00) et Croatie-Espagne (20h30). Ces six équipes jouent à Györ (Hongrie).
18/06/2015 - A Debrecen, Arnaud Dunikowski
 


Euro féminin - 2ème tour
 
Après deux ratés, la France ouvre son compteur grâce à Céline Dumerc de loin. La Grèce bute sur la défense tricolore et prend déjà du retard (9-0, 4'). Le passage en zone perturbe les Bleues, heureusement elles peuvent compter sur une arrière-garde efficace. Comme souvent, c'est Paoline Salagnac qui trouve la faille en se faufilant entre les grands gabarits hellènes (15-6, 10').
 
C'est encore elle qui sort les Bleues du pétrin en fin de possession. L'impact de l'arrière berruyère est remarquable dans cet Euro (20-8, 12'). La défense grecque  dérange toujours l'attaque française qui doit s'employer pour scorer (22-12, 15'). Le famélique 15% de réussite hellène conjugué aux difficultés tricolores (10 balles perdues) ne font pas évoluer le score (25-16 à la mi-temps).
 
Les problèmes d'attaque perdurent côté tricolore, la Grèce en profite pour recoller (25-19, 23'). Sandrine Gruda choisit ce moment pour marquer 5 points de rang et donner de l'air à son équipe. Les Grecques retrouvent de l'adresse et sont à nouveau dans le match (30-27, 16'). A 10 minutes du terme, les Bleues vont devoir se faire violence pour passer l'obstacle hellène (36-32).
 
C'est toujours aussi difficile de prendre la défense grecque à défaut. Zoi Dimitrakou puis Stella Kaltsidou, deux connaissances de Ligue Féminine, mettent leur équipe aux commandes pour la première fois du match (38-39, 32'). La carapace helléne se fend tout doucement à la faveur d'un 8-0 initié par Skrela (46-39, 38'). Lymoura entretient la flamme d'un tir longue distance. Les Bleues s'imposent dans la souffrance (51-42).
 
France bat Grèce 51-42
 
 
Réactions d'après-match
 
Valérie Garnier : "C'était un match dur où l'on a eu des difficultés pour marquer. C'est dur de jouer contre ce genre d'équipe. L'essentiel est la victoire. L'équipe a été courageuse, elle a bien défendu tout le match."
 
Sandrine Gruda : "La Grèce a joué dur et physique pendant 40 minutes. On doit apprendre de ce match, de jouer contre ce défense."
 
Groupe E - Journée 1
Turquie - Monténégro 61-41
République Tchèque - Biélorussie 73-70
France - Grèce 51-42
 
Classement
1. France (3-0)
2. Turquie, Biélorussie (2-1)
4. Monténégro, République Tchèque (1-2)
6. Grèce (0-3)
 
Prochains matches (vendredi 19 juin) : Monténégro-Biélorussie (15h30), Grèce-République Tchèque (18h00), France-Turquie (20h30)
 
Classements, résultats et stats sur le site officiel de l'Euro féminin 2015

 

17/06/2015 - A Debrecen, Arnaud Dunikowski
 


Voyage voyage
 
Afin de rejoindre Debrecen, les Bleues effectueront le voyage en bus. L'organisation prévoit 5h de trajet.  
 
Classements du 1er tour
 
Groupe A : 1. France (4v-0d); 2. Monténégro (3-1); 3. Rép. Tchèque (2-2); 4. Ukraine (1-3); 5. Roumanie (0-4)
Groupe B : 1. Biélorussie (4-0); 2. Turquie (3-1); 3. Grèce (2-2); 4.Italie (1-3); 5.Pologne (0-4)
Groupe C : 1. Russie (3-1); 2. Serbie (3-1); 3. Croatie (2-2); 4. Lettonie (2-2); Gr-Bretagne (0-4)
Groupe D : 1. Espagne (4-0); 2. Slovaquie (2-2); 3. Lituanie (2-2); 4. Suède (1-3); 5. Hongrie (1-3)
 
Le 2ème tour
 
Les résultats acquis au 1er tour contre les équipes du même groupe sont conservés.
 
Groupe E : 1. France, Biélorussie (2-0); 3. Monténégro, Turquie (1-1); 5. Rép. Tchèque, Grèce (0-2)
Groupe F : 1. Russie, Espagne (2-0); 3. Slovaquie, Serbie (1-1); 5. Lituanie, Croatie (0-2)
 
Les quatre premiers de chaque groupe sont qualifiés pour les 1/4 de finale.
 
Programme des Bleues (Debrecen - Fönix Hall)
 
Tous les matches seront diffusés en direct sur Canal+ Sport.
 
Mercredi 17 juin à 20h30 : Grèce - France
Vendredi 19 juin à 20h30 : France - Turquie
Dimanche 21 juin à 20h30 : Biélorussie - France
 
Classements, résultats et stats sur le site officiel de l'Euro féminin 2015
 
16/06/2015 - A Timisoara, Arnaud Dunikowski
 


Euro féminin - 1er tour
 
La France prend rapidement les devants grâce à Diandra Tchatchouang qui score les 9 premiers points tricolores (9-2, 3'). La domination est totale à l'image de ce tir lointain signé Sandrine Gruda (19-5, 5'). La défense française fait souffrir les Tchèques qui ne peuvent rien face au réalisme bleu (24-9, 7'). Une légère baisse de régime permet à la République Tchèque de revenir en fin de quart-temps (28-17).
 
Katerina Elhotova fait mouche de loin et remet son équipe au contact (31-23, 12'). Sandrine Gruda prend les choses en mains mais les Tchèques ont retrouvé de l'adresse (38-32, 15'). En profitant des approximations tricolores, les joueuses de Lubor Blazek reviennent totalement dans la partie (42-39, 28'). Mieux, elles pointent en tête à mi-parcours (44-45).
 
Olivia Epoupa met du rythme dans le jeu français et de belle manière (48-45, 22'). Elhotova continue de faire mal avec son tir extérieur. Discrète en début de match, Endy Miyem trouve le cercle à deux reprises (54-49, 25'). La France va mieux mais doit rester sur ses gardes. Un panier primé de Céline Dumerc libère les Bleues qui, après 30 minutes, ont repris les commandes (67-58).
 
Les Bleues veulent s'éviter une fin de match compliquée, Céline Dumerc de loin puis Isabelle Yacoubou en force s'y attèlent (73-60, 32'). La République Tchèque n'a pas dit son dernier mot (75-64, 35'). Jana Vesela relance tout d'un tir longue distance (77-71, 37'). Une contre-attaque signée Skrela donne de l'air au clan tricolore (81-71, 1'30 à jouer). La France s'impose dans la douleur (85-75).
 
France bat République Tchèque 85-75
 

Réactions d'après-match
Isabelle Yacoubou : "On a joué contre une belle équipe de République Tchèque, elles voulaient gagner ce match. On les connait, on sait qu'elles jouent bien au basket. On a encaissé trop de points en première mi-temps. On a réussi à trouver des solutions grâce à notre polyvalence. C'est bien d'avoir de l'adversité dès le début, on l'avait vu en 2013 avec deux premiers tours faciles et on a ensuite été bousculées en 1/4 de finale."
 
Valérie Garnier : "On doit trouver des solutions à notre défense, la République Tchèque a marqué trop de points en première mi-temps. On a manqué d'efficacité défensive mais il faut dire que la République Tchèque a du talent en attaque. On doit apprendre à jouer à 12, les rotations sont nécessaires."
 
Groupe A
Journée 3
France - République Tchèque 85-75
Ukraine - Roumanie 78-71
Monténégro exempt
 
Classement
1. France, Monténégro (2v-0d)
3. République Tchèque, Ukraine (1v-2d)
5. Roumanie (0v-2d)

 

13/06/2015 - A Timisoara, Arnaud Dunikowski

Pages

Clubs

Suivez la LFB :
Gardez le contact
Inscrivez-vous a la newsletter
Basket Féminin  Tout le basket

NOS PARTENAIRES

Partenaires