Elles veulent ouvrir la voie
Les joueuses LFB et LF2 lors de la réunion - Photo SNB
 

Ligue Féminine - Initiative

C'est une première dans le monde du sport professionnel féminin : 8 joueuses de LFB et LF2 ont participé lundi à une réunion avec le Syndicat National des Basketteurs (SNB) avec pour objectif, à terme, de mettre en place un accord sectoriel spécifique.

Cette première séance, précédée en septembre dernier de visites du SNB lors des tournois Pré-Open, a permis de poser les bases d'un travail qui doit déboucher sur un accord sectoriel spécifique au basket professionnel féminin. Plusieurs intervenants ont pris la parole afin d'exposer le cadre général (historique, juridique...) et les enjeux liés à la mise en place d'un tel accord : Irène Ottenhof (Directrice de la LFB), Jean-François Reymond (Directeur de Provale, syndicat des rugbymen, et ancien Directeur du SNB), Béatrice Barbusse (sociologue et première femme à avoir présidé un club pro masculin, l'US Ivry Handball), Camille Delzant (juriste à l'UNFP, syndicat des footballeurs), Quentin Jegou (SNB) et Me Anthony Mottais (avocat).

Véritable volonté politique et opérationnelle de la Fédération Française de BasketBall, l'accord sectoriel spécifique au basket professionnel féminin a également été évoqué lors du récent séminaire réunissant les Présidents des clubs de LFB et LF2. En effet, les employeurs ont aussi un rôle à jouer dans les négociations, au même titre que les syndicats de salariés (joueuses et entraîneurs).

Depuis plusieurs mois maintenant, le SNB travaille en étroite collaboration avec la Ligue Féminine et les joueuses afin de proposer un accompagnement identique à ce qui peut se faire chez les garçons. Cet engagement se matérialis sur le site internet du Syndicat avec un onglet spécifique à la LFB et une foire aux questions à destination des joueuses professionnelles.

12/12/2017 - Arnaud Dunikowski (LFB)

Clubs

Suivez la LFB :
Gardez le contact
Inscrivez-vous a la newsletter
Basket Féminin  Tout le basket