La France en argent
Christelle Diallo et ses partenaires sur le podium - Yves Mora
 

Mondial U17 féminin ? Finale

Face à une très solide équipe américaine, l'Equipe de France cadettes n?a rien pu faire en finale du Championnat du Monde U17 féminin (92-62). Les joueuses d'Arnaud Guppillotte terminent à une très belle deuxième place, une performance jamais réalisée par aucune Équipe de France depuis 1993.

Dans un Palais des Sports de Toulouse bien garni, l'Equipe de France a démarré timidement sa finale face aux Etats-Unis. De leur côté, les Américaines se montrent très adroites à l'image de Massengale et prennent un premier avantage (5-1). Olivia Epoupa donne le rythme et grâce notamment à Sara Chevaugeon à trois-points, la France revient en profitant des ballons perdus par leurs adversaires (17-16, 8').

En trouvant des solutions dans la raquette avec notamment Williams et Burdick, les Etats-Unis font un premier break significatif (26-16, 11'), la France semble alors dépasser mais c'est une nouvelle fois les trois-points qui vont remettre Lola De Angelis et ses partenaires dans le droit chemin. Alice Nayo trouve même la faille sous les paniers, la France prend alors l'avantage (31-30, 14').La réaction américaine ne se fait pas attendre, Massengale et ses partenaires inflige un terrible 8 à 0 aux tricolores en moins de trois minutes.

La capitaine tricolore, Claire Stievenard met fin à la mauvaise passe tricolore en inscrivant quatre points de suite mais Lewis retrouve la mire et après avoir remonté tout le terrain Massengale inscrit un panier au buzzer. A la pause, les Etats-Unis mènent 50 à 38.

Le retour des vestiaires est difficile pour les tricolores qui ne trouvent plus le chemin du panier. Seule Jodie Cornelie inscrit des points (deux lancers) lors des quatre premières minutes du troisième quart-temps. Les Etats-Unis sont déjà loin (58-40), avant que Christelle Diallo puis Margaux Galliou-Loko trouvent la solution (63-46, 25').

Chaque erreur tricolore est immédiatement sanctionné par Burdick et ses partenaires. Laure Mercier se montre efficace dès son entrée en marquant à trois-points (70-51, 28'). Malmenées, les Tricolores ne semblent plus en mesure de répondre au défi physique proposé par les américaines (75-54, 30').

Les Françaises jettent toutes leurs forces dans la bataille pour ne rien regretter. En réalisant un joli panier, Nayo réveille le Palais des Sports. Dominatrices notamment au rebond, les Américaines ne faiblissent pas et l'écart reste important (84-56, 34'). Les Etats-Unis s'imposent finalement 92 à 62 après un dernier tir à trois points de Sara Chevaugeon.

La France termine seconde de ce Mondial. Une seule Equipe de France, toutes catégories confondues, avait déjà réalisé cela par le passé. C'était les espoirs masculins en 1993.

Réactions d'après match :

Arnaud Gupillotte : Dans le sport la seule chose qui compte c'est de ne pas avoir de regret, quand on est battu par plus fort il faut l'accepter. Félicitations aux Etats-Unis qui ont une très très belle équipe. C'est un bonheur d'être arrivés en finale. On a été vaincus par plus fort aujourd'hui. Nous avons shooté avec 32% de réussite et elles ont pris 20 rebonds de plus. Défensivement, on n'a pas pu évoluer dans notre registre de défense, on a bricolé en permanence. Quand tu fais l'élastique en permanence, au bout d'un moment ça claque.

Merci à l'organisation de Toulouse et Rodez qui a été exceptionnelle. Je profite de ce CM en France et d'être devant la presse française pour remercier tout le monde, cette médaille n'est pas celle d'une équipe c'est celle d'une fédération et d'un pays.

Merci aux clubs, aux comités, aux ligues, merci à tous les dirigeants qui ont eu à un moment donné en charge ces joueuses. Nous sommes en haut de la pyramide aujourd'hui, nous récoltons le fruit des autres deux mois dans l'année, il ne faut pas oublier ce qui a été fait pendant 15 ans. Merci à tous les acteurs.

Claire Stievenard : On se prend une bonne taule mais nous avons fait quelque chose qui n'a jamais été fait. Le bonheur dépasse la déception de la défaite. Elles étaient meilleures que nous.

Barbara Nelson : Je suis extrêmement ravie de faire partie de la première équipe à gagner les 1ers CM moins de 17. Non seulement nous avons participé à cet évènement historique mais nous l'avons remporté. On a dû faire beaucoup de sacrifices individuels pour satisfaire les besoins de l'équipe: les joueuses ont joué à une différente position de celle qu'elles ont l'habitude de jouer. C'est extrêmement gratifiant. Elles ont pris beaucoup de plaisir tout au long de cette aventure. C'est bien d'arriver au sommet mais c'est encore plus difficile d'y rester.

La France a été magnifique. Nous avons passé de superbes moments ici. Tout le monde a été chaleureux et sympatique avec nous. Nous avons noué des contacts pour la vie. La France peut être fière de son organisation et de sa fédération.

Elisabeth Williams : Cela a été honneur pour moi de faire partie de cette équipe, de jouer et remporter les premiers championnats du monde. Nous avons fait beaucoup de sacrifices mais c'est ce qui était nécessaire pour arriver jusqu'ici. C'est un sentiment extraordinaire.

MVP : Meng Li (Chine)

Classement :

1- Etats-Unis
2- France
3- Chine
4- Belgique
5- Japon
6- Russie
7- Australie
8-Espagne
9- Argentine
10- Turquie
11- Canada
12- Mali

Pour plus d'informations sur le Mondial sur www.france2010.fiba.com
25/07/2010

Clubs

Suivez la LFB :
Gardez le contact
Inscrivez-vous a la newsletter
Basket Féminin  Tout le basket