Bourges Champion, Tarbes impuissant
Bourges, Champion de France LFB 2008-2009 - Photo: Olivier Martin
 

LFB - Playoffs (finale, match décisif)

On pensait que Tarbes allait se réveiller, mais Bourges était décidemment plus fort. Les Berruyères sont sacrées Championnes de France LFB pour la neuvième fois de leur histoire. Une belle leçon de Tango.

Bourges bat Tarbes 72-52

Comme d'habitude au Prado, les supporters n'ont pas attendu le début de la rencontre pour donner de la voix. Etaient également présents, une quinzaine de supporters tarbais qui n'ont pas hésité à faire le (long) déplacement pour soutenir les joueuses de François Gomez.

En bonne capitaine, Céline Dumerc montre la voie aux Tango, bien imitée par Miyem (7-0). Alessandra Santos, souffle coupé est évacuée du terrain. On pense assister à la copie du match de samedi tant Tarbes balbutie son basket. Wright éteint l'incendie grâce à 2 lancers pour une faute antisportive de Bujdoso (9-4). Melain, en équilibriste, et N'Dongue aggravent la marque. On sent la tension sur le terrain et Isabelle Yacoubou-Dehoui ne fait pas l'unanimité dans le Prado. Dumerc conclut le quart-temps par un nouveau panier primé (18-8).

Dumerc à nouveau longue distance puis Yacoubou en force font fructifier le tableau d'affichage (23-10). Sur un caviar de Cathy Melain, Santos démarre son festival, mais Wright pour Tarbes montre qu'elle mérite son titre de meilleure joueuse étrangère de la saison. On s'approche de la mi-temps et à nouveau Dumerc pour 5 points consécutifs. Isabelle Yacoubou-Dehoui, sanctionnée pour la quatrième fois de la rencontre, rejoint le banc. Les joueuses se quittent sur le score de 43 à 19. On voit mal comment Tarbes va pouvoir revenir dans la partie tant la défense berruyère est asphyxiante.

Porté par un public en fusion, Bourges entamait le troisième acte tambour battant malgré Wright, qui en perdait sa chaussure. Malgré un ballon capricieux, Cathy Melain se transformait en factrice (3 passes décisives de suite). Yacoubou-Dehoui se bat dans la peinture et Lelas écope d'une faute antisportive. Dumerc à la sirène aggravait la marque (57-27). Tout réussi à Bourges et Pierre Vincent donne du temps de jeu à la jeune Carine Paul qui s'illustre dans la foulée. Plus que 10 minutes et Bourges est loin devant (62-37).

Arrondo fait le métier et ramène les siennes (65-44, 34ème). Melain contre Wright et le Prado est en liesse. L'excès d'enthousiasme de Dumerc est sanctionné d'une faute antisportive. C'est le show Arrondo dans ce quart-temps (10 points) mais Bourges déroule alors qu'il reste quatre minutes (65-48). Plus que trois minutes, le Prado entame la ola. Melain sort sous l'ovation du public. Martins participe aussi à la fête. Et qu'elle fut belle cette fête. Bourges est Champion de France !

Cathy Melain est portée en triomphe par ses coéquipières et s'en va embrasser Pierre Fosset dans les gradins. Longue étreinte entre Dumerc et Melain, deux joueuses emblématiques de Bourges, qui prendront une direction opposée la saison prochaine.

Playoffs (finale belle)
72-52 (18-5 ; 25-11 ; 19-18 ; 10-15)
Arbitres : Carlos Mateus et Nicolas Maestre
Bourges: Dumerc (19), Miyem (13), Santos et N'Dongue (8), Bujdoso (5), Melain (4), Cata Chitiga, Paul et Martins (2).
Tarbes: Yacoubou-Dehoui (16), Wright (12), Arrondo (10), Rusakova (5), Tzekova (4), Moeggenberg (3), Eldebrink (2)

Les réactions:

Pierre Vincent (Bourges, entraîneur): On a fait une grande première mi-temps. On travaille pour des moments comme ça. Je tire un coup de chapeau à mes assistants pour la préparation des filles. Il y a beaucoup d'émotion car c'est la fin d'une longue et belle histoire avec Céline et Cathy. On ira à Bercy avec l'énergie qui nous restera pour tenter de faire la même chose.

Cathy Melain (Bourges, au micro du Prado): Il faut savoir s'arrêter sur quelque chose. Je préfère partir avant de ne plus supporter de jouer au basket. Je vous remercie tous d'avoir été là pour moi et le club. Je souhaite que ce club continue à vivre et gagner.

Pierre Fosset (Bourges, Président): Terminer sur un match comme ça, on ne pouvait rêver mieux pour les adieux de Cathy et Céline. C'est fabuleux de finir sur deux dernières prestations d'un tel niveau.

Ana Lelas (Bourges): C'est quelque chose de spécial pour moi, mon premier titre de Champion de France, c'est magnifique. On a bien joué et on a prouvé qu'on était meilleures. Pour la Coupe de France, ça sera dur, on ne jouera pas à la maison et on ne sait pas comment Tarbes va réagir.

Tanisha Wright (Tarbes): On a perdu contre une grande équipe, une équipe d'Euroleague. On peut être fières de notre bonne saison. Dimanche sera un tout autre match.

Isabelle Yacoubou (Tarbes): On a eu du mal à démarrer contre cette belle équipe. Je pense que le match de samedi était évacué. Il faudra passer à autre chose dimanche.

François Gomez (Tarbes, entraîneur): Bourges était une division au-dessus de nous, c'est une autre catégorie. Tarbes n'est pas prêt à gagner un titre. On a pas de capacité à contrôler notre basket, élever notre niveau de jeu. On a un problème de discipline et c'est la règle du très haut-niveau. On était à -40 samedi et -20 ce soir, on a fait la moitié du chemin. Il faudra encore travailler pour être respectable dimanche. On viendra à Bercy pour tenir notre rôle de finaliste et présenter au public parisien un match de bon niveau. Je respecte le club de Bourges, ses joueuses, ses entraîneurs. Dans cette finale, Bourges ne nous a pas pris à la légère, on est respecté.

12/05/2009

Clubs

Suivez la LFB :
Gardez le contact
Inscrivez-vous a la newsletter
Basket Féminin  Tout le basket