Bourges se console à Angers
Le septième titre du club berruyer est un bon remède à la peine européenne - Olivier Sarre
 

Tournoi de la Fédération 2008

Effacé le gros chagrin des échecs européens du week-end passé, Bourges, solide sur ses bases défensives, a battu son meilleur rival Valenciennes, 58 à 45. Le tenant du titre conserve son bien, après avoir peiné une grande partie de la finale à Angers. Belinda Snell (Bourges) est désignée meilleure joueuse.

Défensif, c'est l'adjectif qui convient le mieux au début de cette septième finale entre les deux grosses écuries de LFB. A tonalité tellement défensive que seuls 7 petits paniers dans le jeu vont émailler le premier quart. Maigre pécule pour une assistance angevine sevrée d'adresse. Campés sur leurs positions arrières, Bourges (meilleure défense avec 58,1 pts) et son dauphin VO (61,5 pts/m autorisés) s'observent avec méfiance (7-10, 10').

Passé le round d'observation, la panne d'adresse générale se confirme : 22% de réussite aux tirs du côté de Bourges, 31 pour VO, avec de surcroît un secteur du rebond verrouillé de part et d'autre (12-13 et 14 prises partout à la 15'). Alors que les raquettes évoquent plus des blockhaus que des pourcentages élevés de réussite, la clé ne viendrait-elle pas de la périphérie ?

L'USVO, légèrement plus à l'aise dans l'exercice, s'appuie sur sa meneuse internationale italienne Zara pour prendre la tête (14-22, 18'). Mais le coup de rein de Snell puis Kireta en fin de période font mieux avaler la pilule d'une première partie de match dense mais imprécise dans les tirs (20-22, 20').

Au retour des vestiaires, Bourges égalise enfin sur une pénétration de son joyau serbe Petrovic (24-24, 23') puis prend la tête sur une belle relation entre Snell et Kireta (26-24, 24'). Vent en poupe, la championne du monde aussie Snell trouve la mire à trois points, signe d'une plus grande liberté d'espace.

On respire mieux offensivement, la salle Jean Bouin ne s'en plaint pas (31-28, 27'). Les percutantes s'engouffrent dans cet appel d'air, Gomis et Michel à VO, Lepron et Miyem chez les Tango (38-37, 30'). Depuis les premières minutes, il est entendu que le match n'accouchera pas d'un succès aisé. Quand chaque panier est une petite victoire, la décision se prononce souvent sur un détail (47-43, 36').

Le tir primé de Snell, ce premier détail, indique la voie aux Berruyères (50-45, 38'), la banderille suivante de Miyem en tête de raquette montre assurément le chemin du succès (52-45, 39'). Impuissant VO face à la réussite extérieure adverse, d'autant que la MVP Bélinda Snell à nouveau, chirurgicale derrière les 6,25 m (19 pts, 4 sur 6 à 3 pts), enfonce définitivement le clou au débat angevin. Score final, 58 à 45 pour Bourges, qui conserve son trophée. Un joli baume au coeur après un douloureux Final Four d'Euroligue...

BOURGES - VALENCIENNES : 58 - 45
Scores par quart-temps : 7-10, 13-12, 18-15, 20-8
Arbitres : MM. Bissang et Conderanne
Salle Jean Bouin à Angers
Environ 1500 spectateurs.

Déclarations d'après match :

Krissy Badé (joueuse de Valenciennes) : Cela a été un match très indécis mais nous étions bien dedans. Nous savions qu'elles étaient fatiguées et nous voulions en profiter. Leur manque d'adresse en première mi-temps nous a permis de faire la course en tête. Cependant, nous avons craqué physiquement en fin de partie. Les deux tirs primés de Snell nous ont fait très mal. Dans ce match mitigé, nous nous sommes malgré tout bien battues.

Céline Dumerc (joueuse de Bourges) : Chapeau à VO ! Grâce à notre défense, nous sommes parvenus à les empêcher de creuser l'écart. C'est également la défense qui nous a permis de toujours y croire. Avec le Final Four de Brno dans les jambes, nous étions fatiguées mais il nous a permis d'être présentes jusqu'au terme du match. En basket, il faut tenir 40 minutes. Nous avons tenu bons et nous repartons avec le trophée.

Hervé Coudray (entraîneur de Valenciennes ) : Nous n'avons pas à rougir de notre prestation. Nous avons couru pour les fatiguer mais parfois nous avons voulu aller trop vite. Nous n'avons pas travaillé pour tuer le match, à +8 en 1ère période, nous aurions pu le faire. Bourges s'est ensuite réajusté et à la fin, nous manquons un peu de chance, certainement de talent et surtout 14 points. C'est le match le plus abouti que nous ayons joué cette saison face à Bourges mais nous aurions pu encore mieux faire.

Pierre Vincent (entraîneur de Bourges) : La plus grande satisfaction est d'avoir été en difficulté et d'avoir su rester dans le match. Nous sommes usées, nous avons eu un match difficile, tout cela limite forcément la réussite aux tirs, et les luttes deviennent de plus en plus dures. Ce que nous avons vécu à Brno nous a renforcé, c'est très positif pour la suite. Ce soir, une joueuse a pu nous sortir de là, charge à nous de trouver celle qui pourra le faire lors des prochains matches.

Belinda Snell (MVP, joueuse de Bourges) : Je suis très contente d'être MVP mais le plus important pour moi est la victoire de l'équipe. Nous avons su rester centrées, j'ai fait ce que j'avais à faire, shooter et marquer pour faire gagner notre collectif. Physiquement, ce tournoi était très difficile (NDLR: 4 points de suture à l'arcade) avec de très bons matches. Aujourd'hui, je ne sais pas si je vais rester à BOurges, c'est pourquoi je suis contente d'avoir remporté un titre avec cette équipe.


Tournoi de la Fédération 2008

Classement final
1. Bourges
2. Valenciennes
3. Villeneuve d'Ascq
4. Lattes Montpellier

MVP : Belinda Snell (AUS, Bourges)

Dimanche 20 avril 2008
Finale, Bourges - Valenciennes : 58-45
3è place, Villeneuve d'Ascq - Lattes Montpellier : 81-60

Samedi 19 avril 2008
Bourges Villeneuve d'Ascq : 80-47
Valenciennes Lattes Montpellier : 71-60


Sur place à Angers, à la salle Jean Bouin,
Yann Kappes et Marine Brehin (textes) et Olivier Sarre (photo).

20/04/2008

Clubs

Suivez la LFB :
Gardez le contact
Inscrivez-vous a la newsletter
Basket Féminin  Tout le basket

NOS PARTENAIRES

Partenaires