Savasta multicartes
Laure Savasta est une des seules joueuses à avoir joué les 10 saisons LFB depuis sa création en 1998 - Allée-Bellenger/LFB
 

Ligue Féminine - Magazine

Joueuse en club durant la saison, assistante coach depuis l'été 2007, Laure Savasta (1,73 m, 34 ans) alterne entre Tarbes et les Equipes de France de jeunes. Sur le chemin de la reconversion, la capitaine du TGB multiplie les expériences. Cette semaine, elle joue la finale du Challenge round contre Clermont-Ferrand.

Après un début de saison difficile (remplacement d'Isabelle Yacoubou, défaites, licenciement de Pascal Pisan et vraie fausse arrivée de Patrick Maucouvert), le club d'adoption de Laure Savasta retrouve la sérénité depuis le mois de janvier 2008 et la signature de l'ancien entraîneur de l'Equipe de France juniors, François Gomez : Son arrivée a ramené du calme et de la stabilité car depuis deux ans, le club connaît des difficultés (résultats, finances, changement de président et gestion interne). Le retour au calme hivernal est apprécié en Bigorre, après la grosse tempête d'automne qu'a subie le TGB, plus habitué à occuper les premières places que les dernières (10e après 17 journées).

Depuis 2000, Laure Patata pour les intimes apporte toute son énergie au club bigourdan. Du cetoelig;ur et de la volonté, la Marseillaise fourmille d'activités. Joueuse professionnelle tout au long de la saison, elle occupe un poste d'assistante en Equipe de France 20 ans et moins depuis l'été 2007 (médaille de bronze au Mondial), en plus de la direction de son entreprise de conseil Laure Savasta Sport Management (LSSM), de son camp de basket estival et du diplôme fédéral de Manager Coach. La reconversion, une des trois dernières filles en Or de LFB (avec Cathy Melain et Sandra Dijon) y pense sérieusement. Le passage de relais est naturel. J'ai eu une belle opportunité offerte par Francis Denis, une grande reconnaissance et une transition très positive qui me fait appréhender l'après compétition sans nostalgie, ni amertume particulière.

Si la championne d'Europe 2001 tient toujours un rôle important à Tarbes (8,3 pts, 3,1 pds 2,8 rbs et 2,1 ints en 33'), le retrait des parquets se rapproche. Je n'ai pris aucune décision. Malgré les difficultés, j'ai toujours plaisir à jouer pour Tarbes. Mais le sport de haut niveau exige aussi d'être aussi motivé et performant qu'avant. J'ai aussi besoin de rebondir. L'encadrement technique est un domaine qui la motive, pour rendre au basket, ce sport qui m'a permis de m'épanouir et d'être ce que je suis aujourd'hui.

Ne faut il pas que je m'arrête quand je suis pas trop mal ?, s'interroge-t-elle, visiblement ravie de son expérience de coaching avec les Bleuettes. Transmettre à des jeunes basketteuses tricolores contre qui je joue les week-ends, coordonner les relations entre ces joueuses et l'entraîneur, être leur confidente et proposer du contenu technique spécifique sur les postes extérieurs, ces missions dont Laure s'est tellement bien acquittée que la Direction Technique a jugé bon de la reconduire pour l'été 2008.

Ecoutée, respectée, la meneuse de jeu de club relèvera la mission d'assistante coach en sélection juniors, aux côtés de Grégory Halin, l'entraîneur champion d'Europe avec les cadettes en 2007. Je suis ravie de travailler avec lui et ma filleule Allyson Vernerey !, s'enthousiasme déjà la Tarbaise d'adoption. En parallèle à son métier de joueuse en club, elle commence à regarder des DVDs de nos futures adversaires et n'oublie pas de penser à la centaine d'enfants qu'elle accueillera dans ses camps à Tarbes. Cet été encore, l'emploi du temps de Laure Savasta sera bien chargé. Question de transition.

Par Yann Kappes
Article paru dans BasketBall Magazine n°735 du mois d'Avril 2008.

06/05/2008

Clubs

Suivez la LFB :
Gardez le contact
Inscrivez-vous a la newsletter
Basket Féminin  Tout le basket

NOS PARTENAIRES

Partenaires