Bourges du bout des doigts
La capitaine berruyère Céline Dumerc a glacé les chaudes espérances des partenaires de Grace Daley - O.Sarre/Basquetebol
 

LFB - PO - Finale aller

Dans un palais des sports de Lattes surchauffé, les Berruyères marquent le premier point des Finales contre une formation de Lattes Montpellier mordante d'envie. Au bout d'une prolongation suffocante, la capitaine Céline Dumerc a inscrit le panier de la victoire à la dernière seconde (58-56). Match retour samedi 10 mai au Prado.

Les vedettes locales Louis Nicollin et Georges Frêche s'en épongent encore, tant la lutte a été âpre et bouillante des deux côtés du terrain. De la sueur et de l'abnégation, il en aura fallu plus qu'à l'accoutumée à une formation de Bourges maladroite (35% dans le champ et 12 sur 24 aux lancer-francs) pour vaincre une équipe de Lattes Montpellier hargneuse et portée par un public chaud bouillant qui lui signifiait d'emblée un Merci pour cette fabuleuse saison !.

Une banderolle qui gonfle le moral à bloc, des tresses fraîchement nattées, mais pas trop de stress pour des Latto-montpelliéraines qui subissent pourtant le début de partie (2-9, 5') pour leur première finale du championnat. A l'expérience du multiple champion de France, les joueuses de Valéry Demory répondent avec leur coeur et un engagement total. Dominé lors du quart d'entame (12-18), les locales vont d'abord revenir dans les basques tangos sur un tir primé de sa capitaine Sandra Dijon qui fait se soulever la cocotte minute lattoise (19-19, 13'). A l'image du duel entre Dijon (8 pts, 6 rbs après 20') et Ndongue (11 pts à 4 sur 6), anciennes partenaires sous le maillot berruyer, la bataille est intense et le BLMA mène 29 à 28 à la pause, contre toute attente.

Le BLMA est plus que dans le coup
Dans la moiteur lattoise, la seconde période confirme le haut voltage des débats. Les BLMistes jouent crânement leur chance, s'engouffrant dans le coup de moins bien collectif des berruyères (30% aux tirs) et profitant de leur splendide présence aux rebonds (35-31, 27'), secteur phare de leurs adversaires d'habitude. Handicapé par les 4 fautes de son artificière en titre Snell, Bourges suffoque dans une antre au bord de l'explosion, limitant la casse sur la ligne de réparation et recollant même sur un trois points oxygénatoire de Dumerc (37-37, 30').

Dans la mêlée défensive, la valeureuse Aurélie Bonnan (retour de blessure) allume la mèche avec 9 points de rang pour donner un sérieux avantage au BLMA (48-41, 35'). Avec la 5e faute sifflée à Snell, l'outsider sudiste semble tenir la corde dans la dernière ligne droite. C'est alors sans compter sur les ressources de l'expérimenté bataillon du Cher qui s'appuie sur son noyau Dumerc-Ndongue pour traverser la tempête et remonter le courant (48-47, 38').

Clutch Dumerc !
Dans les chauds moments clés à dispenser n'importe quel cardiaque, Melain égalise sur lancer-franc, la 5e faute tombe sur Dijon, Dumerc manque deux tirs de réparation ultra importants et Bonnan (11 pts, 9 rbs) égalise à 49 partout, prolongation. Après respiration et reprise du troisième souffle, Bourges fait valoir l'expérience des grands rendez-vous en prenant les devants (49-51 puis 52-54, 43'). Au courage, Montpellier revient encore, et encore, et la patte gauche de Dumerc (11 pts, 8 rbs) plante finalement le poignard d'un drive ultime d'un BLMA déchiré. Victoire au forceps de Bourges, 58 à 56.

LATTES MONTPELLIER - BOURGES : 56-58 AP
Score par quart temps : 12-18, 17-10, 8-9, 12-12, 7-9
Voir la feuille complète des stats...
Arbitres : Régis Bardera et Gilles Bretagne
Palais des sports de Lattes
Environ 1500 spectateurs.

Déclarations d'après match :

Sandra Dijon (joueuse de Lattes Montpellier) : Nous ne sommes pas déçues par la défaite de deux points contre Bourges. On nous aurait parlé de cette issue en début de saison, on aurait signé tout de suite. Cette année, nous avons un super groupe et nous avons vécu une superbe saison ensemble. Dans un contexte identique, je suis prête à resigner pour 10 années supplémentaires !!!

Elodie Bertal (joueuse de Lattes Montpellier) : Les deux équipes ont fait des erreurs mais nous avons moins bien géré la fin de match. Samedi, ce sera peut-être notre dernier match et nous donnerons le maximum, nous ne lâcherons rien. A la fin de la saison, beaucoup de joueuses vont partir et c'est une belle aventure qui s'achèvera samedi, ou peut-être mardi prochain car nous y croyons encore dur.

Valéry Demory (entraîneur Lattes Montpellier) : Je suis déçu car nous passons tout près de la victoire, mais ce qui me fait plaisir est la marche que nous avons encore gravi ces dernières semaines. Cette place en finale n'est pas usurpée, nous l'avons démontré ce soir.

Pierre Vincent (entraîneur de Bourges) : Je savais que nous allions vivre une rencontre difficile. Montpellier n'avait rien à perdre, c'est une bonne équipe, une formation à domicile, dans une salle pleine et un public très présent... Nous n'avons pas trouvé l'adresse, mais nous n'avons pas déjoué pour autant. Nous avons contrôlé défensivement. La défense est une valeur refuge, le livret A du basket car tu es certain d'un retour minimum sur investissement. Bourges est la meilleure défense du championnat depuis quelques saisons.


Agenda des Finales LFB 2008 :
Finale retour, Samedi 10 mai à 20h30 en direct sur Sport+
BOURGES (1) - LATTES MONTPELLIER (3)

Arbitres : Arian Greva et Anibal Castano
Palais des sports du Prado.


Au Palais des sports de Lattes,
Yann Kappes (texte), Aurélia Pilet (déclarations) et Olivier Sarre (photo Basquetebol).

07/05/2008

Clubs

Suivez la LFB :
Gardez le contact
Inscrivez-vous a la newsletter
Basket Féminin  Tout le basket

NOS PARTENAIRES

Partenaires