SO' FRENCH 3X3
 

Equipe de France féminine 3x3

Soana Lucet, qui a goûté au 3x3 pour la première fois à l’Open de France 3x3 cet été, prendra part au stage Équipe de France de février à l’INSEP, du 1er au 6 février 2021, en vue du Tournoi de Qualification Olympique (TQO à Graz du 26 au 30 mai 2021). Celle qui participait à son premier rassemblement Équipe de France 3x3 en novembre dernier à l’INSEP, fait donc partie des 8 joueuses en vogue pour décrocher la première qualification olympique française.

Vainqueur de la Superleague 3x3 2020 dans un contexte particulier, "So'" a été contactée par les sélectionneurs des Bleues suite à sa soudaine apparition sur le devant de la scène 3x3 : « Karim m’a appelé pour me demander si ça m’intéressait de venir au rassemblement, de me confronter au meilleur niveau français et de voir comment ça pouvait se passer. Je n’ai pas hésité, j’étais fière. Je ne pensais pas qu’à 33 ans je pourrais revêtir le maillot France. Je suis vraiment très contente. ».

Une bonne nouvelle dans un début de saison controversé avec la Roche Vendée, son club, dans lequel elle évolue aux côtés de Caroline Hériaud. Testée positive au COVID-19 en octobre, elle a dû s’isoler loin des terrains pendant une courte période : « Ça a été un peu embêtant. Je n’étais pas à 100% dernièrement avec cette histoire donc je me suis dit qu’en venant ici je pouvais me remettre en forme pour ma saison 5x5 également, c’était tout bénéfique pour moi. En plus d’être fière d’être ici et de donner le maximum, ce stage fait partie de ma réintégration post-covid dans le basket professionnel ».

Une première convocation en Équipe de France 3x3 pour Soana donc, qui a découvert le 3x3 suite à un enchaînement de péripéties cet été comme elle nous l’expliquait en août dernier : « En fait avec le COVID-19 je n'ai pas pu rentrer en Nouvelle-Calédonie et tout l'été on s'est entrainées ensemble avec Caro. Elle m'a parlé une première fois de l'Open de France et je lui ai dit que ce n'était pas pour moi. Puis elle cherchait quelqu'un et elle est revenue à la charge deux semaines après et elle m'a dit Soana t'es sûre ? Tu sais ça pourrait t'apporter une expérience, tu pourras voir comment ça se passe, ça pourrait t'aider dans ton jeu perso aussi. Je lui ai dit bon écoute physiquement je suis prête et c'est vrai qu'au final tu n'as pas tort, pourquoi ne pas essayer. J'ai dit d'accord ».

Si elle a connu beaucoup de choses dans sa carrière avec notamment un cursus en NCAA à la fac d’Arizona à 19 ans puis un stop par la Belgique avant de revenir en France, la néo-calédonienne connait donc une nouvelle étape dans sa carrière : « J’apprécie tout ici. Je ne suis pas une novice dans le basket, mais un peu dans le 3x3 et ça se passe super bien ! Les filles m’ont vraiment bien intégré et il y a une chouette ambiance donc c’est vraiment appréciable. Je ne connaissais pas donc je ne savais pas à quoi m’attendre et c’est une agréable découverte. Ça dépasse mes attentes honnêtement ». De quoi faire naître à 32 ans une nouvelle passion ? « Ma passion c’est le basket, que ce soit du 5x5 ou du 3x3, je veux le ballon dans les mains, mettre le ballon dans le panier. Cependant ce qui m’attire dans le 3x3 c’est qu’il faut prendre la bonne décision au bon moment parce que tu n’as pas beaucoup de temps et que tu n’as que 3 personnes sur le terrain donc tu as de la place, de l’espace. C’est vraiment ce que je préfère, avec le côté intense parce que c’est vrai que je me considère comme quelqu’un de physique donc je me retrouve dans pas mal de choses ici. Le fait de pouvoir tirer, attaquer, prendre des rebonds, défendre, ça me plaît ! »

Avec un fort bagage basket mais peu d’expérience en 3x3 la joueuse vendéenne, qui a réalisé un beau 5/8 à 3 pts le mois dernier, son deuxième plus gros total en carrière dans la défaite de son équipe face à Bourges en LFB, est donc rookie pour sa 32ème année. Grâce à une envie démesurée, une mentalité à toute épreuve et une faculté d’intégration indéniable, elle réussit néanmoins à faire parler son expérience : « Quand j’étais dans le groupe de Marion et Noémie (ndlr. Hériaud et Brochant) j’essayais de leur donner des petits conseils. Elles sont à l’écoute, elles en veulent et j’ai beaucoup apprécié. Moi je pars du principe que si tu te donnes à 170%, tu vas faire des erreurs mais tu fais en sorte de les gommer et de gagner. Surtout de gagner, je n’aime pas perdre ! ». Mais Soana Lucet reste consciente que des joueuses en place depuis longtemps dans la pratique ont des choses à lui apporter : « Il y a du respect entre les jeunes et moi, tout autant que j’en ai pour Laëtitia, MEP et Marie (ndlr. Guapo, Paget et Mané) par exemple. Je leur dis tout le temps dites-moi s’il y a des choses que vous voulez que je fasse mieux ou autre. Je pense que la communication c’est vraiment important dans le 3x3, comme dans le 5x5. »

On parlait d’une mentalité particulière. Soana, en plus de représenter la France, représente un territoire : la Nouvelle-Calédonie. Elle n’avance pas seule donc : « Je suis vraiment fière, j’ai toujours ce petit message en tête « vous pouvez y arriver » en pensant à mon pays. Je suis partie de Nouvelle-Calédonie, je suis allée aux USA, je ne suis pas venue tout de suite en France. Il y a des parcours qui ne sont pas communs, mais si tu te donnes les moyens, tu peux. Je ne veux pas dire que j’ai eu de la chance, j’ai su saisir l’opportunité, grâce à Caro d’ailleurs ». Une famille et un territoire qui lui rendent bien, en lui apportant un soutien total depuis de nombreuses années : « Ma mère me demande des photos tout le temps, je lui dis je joue toute la journée, je ne peux pas te faire des photos tout le temps (rires). Elle me dit qu’elle est fière de moi, toute ma famille est derrière moi. Mon ancien club aussi, dans lequel j’ai commencé, l’AS 6ème, ils sont tous à fond, ça fait chaud au cœur et ça fait plaisir de pouvoir montrer que c’est possible ! »

Sélectionnée parmi les 8 joueuses qui participeront au stage de préparation au Tournoi Qualificatif Olympique la première semaine de février à l’INSEP, la française est motivée et déterminée : « Moi je suis venue ici pour me battre, pour montrer ce que je peux apporter. Les JO sont l’apogée de l’athlète, c’est le plus haut-niveau auquel tu puisses performer. D’aller là-bas et de porter France sur la poitrine, ce serait un honneur et surtout une fierté. J’ai envie de gagner. Si je peux apporter à cette équipe, je ferai tout ce qu’il faut pour. »

Vous êtes prévenus.


Les dates à retenir

Tournoi Qualificatif Olympique 3x3 du 26 au 30 mai 2021 à Graz, Autriche
Jeux Olympiques 3x3 du 24 juillet au 28 juillet 2021 à Tokyo, Japon
Coupe du Monde 3x3 du 24 au 29 2021 août à Debrecen, Hongrie
Championnat d’Europe 3x3 du 10 au 12 septembre 2021 à Paris, France

 

Les sélectionnées pour la prépa au TQO

20/12/2020 - Ulysse Chedhomme/FFBB

Clubs

Suivez la LFB :
Gardez le contact
Inscrivez-vous a la newsletter
Basket Féminin  Tout le basket