"Ma mère me résume les matches"
Anaël Lardy lors du MAIF Open LFB 2017 - Bellenger/Lecocq/IS/FFBB
 

Que deviens-tu...Anaël Lardy ?

Joueuse de Ligue Féminine de 2005 à 2018 (334 matches), Anaël Lardy a rangé ses basket voilà bientôt deux ans. Elle vit désormais en Haute-Savoie où elle gère et anime une salle de sport avec son compagnon.

Comment vas-tu Anaël ?
Ca va très bien, dans les conditions actuelles. Je suis très épanouie dans ma nouvelle vie.

Que deviens-tu ?
Avant que ma carrière ne s'arrête j'avais déjà anticipé. J'ai passé mon diplôme de coach sportif pendant la dernière année. Avec mon copain, alors rugbyman à Leucate, on avait un projet commun d'ouvrir une salle de sport. Ma dernière saison a été très compliquée avec des grosses blessures et notamment une à l'épaule qui m'a fait souffrir. J'ai eu ce diplôme puis on a commencé à chercher une salle à nous. On l'a ouverte à Sévrier, à côté d'Annecy en Haute-Savoie.

Sur une échelle de 1 à 10, à quel niveau suis-tu encore le championnat de Ligue Féminine ?
C'est mieux d'être honnête ou pas ? On va dire 2 (rires). J'ai pas mal de nouvelles de certaines joueuses, je suis un peu sur les réseaux sociaux mais ça s'arrête là. C'est plutôt ma mère qui me résume les matches, elle est encore à fond. Je suis tellement prise par ma salle que c'est compliqué. Étant à la fois gérante et coach ça fait beaucoup de boulot. Je suis allée cette année à l'Open mais pas encore à Lyon. Je suis assez pris en fait.

Quel est ton plus beau souvenir de LFB ?
Bizarrement ce n'est même pas un titre. Ce serait plutôt lors de ma saison à Challes-les-Eaux, on avait joué un match de playoffs à la salle polyvalente. C'était particulier parce qu'il y avait toute ma famille dans les tribunes. C'était au-delà du basket, au niveau émotion c'était énorme. Certainement l'un de mes plus beaux souvenirs. Si on veut parler de titre, celui de championne d'Europe en 2009.

Et le moins bon ?
Mes pires souvenirs ce sont les non-sélections en l'Équipe de France les deux années des Jeux Olympiques.

As-tu encore des échanges avec certaines joueuses ?
Oui je pense à Marion Laborde, Gaëlle Skrela. En plus jeune il y a Ornella Bankolé. Je ne les ai pas régulièrement mais de temps en temps. Je suis un peu une sauvage aussi et je n'ai pas trop le temps. Heureusement qu'il y a les audios qui existent, c'est bien pratique.

Son parcours

2003-2005 Centre Fédéral
2005-2009 Clermont-Ferrand
2009-2011 Bourges
2011-2012 Challes-les-Eaux
2012-2013 Prague (Rép. Tchèque)
2013-2014 Arras
2014-2018 Lattes Montpellier

Son palmarès

En Équipe de France
Championne d’Europe en 2009
Médaillée d'argent à l'Euro en 2013 et 2015
Médaillée de bronze au Mondial Espoirs en 2007
Médaillée de bronze à l’Euro Espoirs en 2006
Médaillée de bronze à l’Euro Juniors en 2005

En club
Championne de France LFB en 2011 et 2016
Vainqueur de la Coupe de France en 2010, 2015 et 2016
Vainqueur du Match des Champions LFB en 2016
Championne de République Tchèque en 2013

19/03/2020 - Propos recueillis par Arnaud Dunikowski

Clubs

Suivez la LFB :
Gardez le contact
Inscrivez-vous a la newsletter
Basket Féminin  Tout le basket