Equation à plusieurs inconnues
 

L'Equipe de France féminine retrouve les Etats-Unis lundi à 6h40 pour son dernier match de poule. Avec plusieurs options pour assurer la qualification en quarts de finale.

Les résultats de dimanche dans le tableau féminin ont plutôt arrangé l’Equipe de France qui a toujours son destin en main avant d’affronter les sextuples championnes olympiques en titre. Les Etats-Unis n’ont plus perdu un match aux Jeux Olympiques depuis 1992, à Barcelone. Et si leur domination semble un soupçon moins évidente qu’à une époque, elles demeurent les favorites absolues pour une nouvelle médaille d’or.

Les Bleues, de leur côté, ont trois options pour voir les quarts de finale.
- S’imposer et ainsi décrocher une des deux premières places qualificatives de la poule en fonction de l’écart enregistré. La première place avec une victoire de 11 points ou plus. La deuxième avec une victoire entre 1 et 10 points d'écart si le Japon s’impose face au Nigeria.
- S’incliner de 14 points ou moins et sauver l’essentiel à coup sûr, une des places réservées aux deux meilleurs troisièmes.
- Un autre scenario, dont elles auront connaissance au coup d’envoi, pourrait également survenir en cas de victoire du Nigeria sur le Japon. Une égalité à trois les ferait atterrir, en cas de défaite, à la deuxième place selon toute vraisemblance, à la troisième si le Nigeria réussissait un +47.

Enfin un revers plus lourd ne serait pas immédiatement éliminatoire. L’Australie, vierge de toute victoire, joue en effet à 14h00 face à Porto-Rico. Avec un point-average de -17 avant la rencontre, elle cherchera à créer l’écart le plus important pour dépasser le Canada (+7) ou la France (+21 avant la renconte).

Les Américaines n’ont pour l’instant pas totalement survolé le tournoi olympique. Bousculées par le physique du Nigeria (+9 mais -3 en deuxième mi-temps), gênées par la vitesse du Japon (+17), la profondeur du banc de Team USA fait pourtant la différence. S’il se murmure que les choix d’offrir une ultime tournée d’adieu aux quadra Sue Bird et Diana Taurasi, en quête d’une cinquième médaille d’or olympique (!), a fait grincer quelques dents auprès de la jeune génération, le talent est suffisant pour surmonter les tensions éventuelles.

La France n’a plus croisé la route des Etats-Unis depuis trois ans. Et après la fabuleuse victoire à Coubertin en septembre 2014, Team USA s’est fâchée alignant des succès de 22, 22, 19 et 17 points. Préserver le point-average ne s’annonce donc pas comme un exercice aisé.

01/08/2021 - Par Julien Guérineau, à Tokyo

Clubs

Suivez la LFB :