"Dans la continuité de la saison dernière"
Ana Tadic est très en vue avec Tarbes - Photo : Pinaix
 

Ligue Féminine - Interview

Deuxième joueuse à l'évaluation de Tarbes cette saison (14.8), Ana Tadic semble avoir franchi un palier. Des performances qui ont attiré l'oeil de Valérie Garnier puisque la pivot d'origine serbe fait partie des rookies du stage des Bleues cette semaine à l'INSEP.

Tu es née à Belgrade. A quel âge es-tu arrivée en France ?
Mon papa était basketteur donc je l'ai suivi. Après plusieurs aller/retour en Serbie, je me suis vraiment installée en France à 8 ans.

Tu es passée par le Pôle France puis Mondeville. Quel regard portes-tu sur tes débuts en LFB ?
J'ai beaucoup appris, progressé surtout physiquement. Ca a été une des clés pour m'intégrer dans la Ligue. A Mondeville il y avait vraiment un accompagnement complet et c'est ce qui me fallait pour me rassurer, bien travailler et me sentir à l'aise en match.

Pendant trois ans tu progresses à l'USOM puis tu rejoins Tarbes. Pourquoi ce club ?
Pour le coach, le club en général. Quand je suis arrivée en France, il y avait Tarbes, Bourges et Valenciennes. Et le TGB était un des clubs où je voulais passer.

Cette saison tu as franchi un cap avec des stats en hausse. Quelle explication as-tu ?
L'année dernière je suis arrivée prête à Tarbes pour jouer à ce niveau mais ma blessure de quelques mois m'a freinée. L'équipe était déjà dans une certaine configuration et j'ai mis du temps à m'y retrouver. Juste avant le confinement j'ai réussi à prendre mes marques, ça commençait à monter en puissance. Je suis dans la continuité de ce que je faisais en fin de saison dernière.

Quelle place a François Gomez dans cette progression ?
Il m'accompagne et me laisse beaucoup d'autonomie dans ma façon d'évoluer. Il n'essaye pas de me mettre dans une case, me donne beaucoup de liberté. Ca me permet de m'exprimer. C'est un coach vraiment expérimenté.

Tu as de bonnes stats mais le TGB n'a gagné qu'un match sur cinq. N'est-ce pas frustrant ?
Oui c'est sûr. Mes performances se font grâce à l'équipe donc c'est frustrant de ne pas pouvoir apporter encore plus. Quand on va reprendre et après ce stage en Équipe de France, ça va me donner un petit élan pour aider mon équipe.

C'est ton premier stage en Équipe de France A. Est-ce un objectif d'être appelée régulièrement ?
Comme tout le monde, c'est un grand plaisir de venir ici. C'est un de mes objectifs. L'Équipe de France c'est une continuité du monde professionnel mais à un niveau supérieur. Tout est mis en place pour que tu n'aies qu'à marquer des paniers et ne pas penser à autre chose.

13/11/2020 - Propos recueillis par Arnaud Dunikowski

Clubs

Suivez la LFB :
Gardez le contact
Inscrivez-vous a la newsletter
Basket Féminin  Tout le basket