"Charleville, un nouveau challenge"
Tima Pouye avec le maillot des Flammes Carolo - Photo : Bruno Bryl
 

Ligue Féminine - Interview

Très en vue la saison dernière à Tarbes (14.4pts), Tima Pouye a changé d'air pour rejoindre Charleville-Mézières. Encore en phase d'adaptation aux Flammes, elle a été appelée par Valérie Garnier pour le stage de novembre avec l'Équipe de France. Une étape supplémentaire dans sa progression vers le très haut-niveau.

A l'issue d'une saison 19/20 réussie sur le plan personnel et après trois ans à Tarbes, tu t'engages avec les Flammes Carolo. Est-ce que c'était une fin de cycle au TGB ?
Oui après trois ans de bon travail avec le club, je pense qu'on était arrivé à une fin et je voulais commencer une nouvelle expérience ailleurs.

Pour avoir choisi Charleville-Mézières ?
C'est le meilleur projet qui m'a été proposé. C'est un club de haut de tableau avec des joueuses d'expérience, ça ne peut m'apporter que du plus. Il y a aussi la Coupe d'Europe que j'avais découverte à Tarbes. Mais avec les conditions particulières on ne sait pas comment ça va se passer.

Comment s'est passée ton intégration dans ton nouveau club ?
Ca c'est très bien passé, j'ai eu une adaptation qui a été courte. Que ça soit sur le terrain ou en dehors, ça a été une très bonne adaptation. Tout le monde s'entraide dans l'équipe.

Le début de saison des Flammes est parfait (3v). Comment juges-tu le tien ?
Je suis dans un nouvel effectif, il faut trouver comment je peux m'intégrer dans ce jeu là, je n'ai pas les mêmes responsabilités. C'est un nouveau challenge.

Tu découvres l'Équipe de France féminine A sur ce stage. Quelle importance a le maillot bleu pour toi ?
C'est toujours un honneur et là on en prend encore plus conscience parce qu'on est chez les A. C'est un honneur de pouvoir représenter la France et honorer ce maillot.

Est-ce que l'Équipe de France est un objectif pour toi ? Les Jeux Olympiques ?
Bien sûr mais on verra de quoi est fait l'avenir, on ne sait pas. A moi de continuer à travailler. Les Jeux ça m'évoque plein de choses, c'est un événement tellement mondial qui affecte tous les sports. C'est un événement magique qui doit être super à vivre.

12/11/2020 - Propos recueillis par Arnaud Dunikowski

Clubs

Suivez la LFB :
Gardez le contact
Inscrivez-vous a la newsletter
Basket Féminin  Tout le basket