Basket Landes dans ses standards
Céline Dumerc a vécu sa 18ème saison en LFB - Bellenger-Lecocq/IS/FFBB
 

LFB - Bilan 2019-2020

Le bilan 2019-2020 des clubs de Ligue Féminine entre dans sa dernière ligne droite avec le top 4. Le neuvième épisode s'intéresse à Basket Landes, club désormais historique du championnat et ses 12 saisons consécutives au plus haut niveau.

"Au stade où la saison s'est arrêtée, on était plus qu'à l'heure par rapport aux objectifs. Si on parle de la LFB, on voulait être dans le top 4 à la fin mais rien ne remplacera l'excitation d'une phase finale et des playoffs. La grosse cerise sur le gateau aura été la coupe d'Europe où l'on ne se donne jamais vraiment d'objectif précis sinon celui d'aller le plus loin possible à partir du moment où l'on est sorti des poules. Là on garde un goût d'inachevé avec le quart de finale contre nos amis de Charleville et une saison qui s'arrête, ironie de l'histoire, sur un match nul". Voilà comment Marie-Laure Lafargue, la Présidente du club landais, résume la saison 2019-2020 de son équipe.

Un exercice plus que réussi donc du côté de Mont-de-Marsan et une satisfaction, celle d'avoir placé un duo 100% féminin aux commandes avec Julie Barennes et Shona Thorburn : "On avait un vrai challenge au niveau du coaching. Le travail de fond amorcé dans le club, basé sur les valeurs de transmission et d'identité, paye autour d'une personnalité comme Julie. Elle a su passer le cap sur le plan tactique mais ça ne faisait pas l'ombre d'un doute" confirme M-L Lafargue. Et ça s'est vu sur le parquet selon la Présidente qui ajoute : "On s'est régalé d'un basket comme on l'aime dans le Sud Ouest, fait de vitesse, d'adresse, d'audace offensive tout en étant assis sur des fondementaux défensifs. Les filles n'ont jamais perdu le fil conducteur et ça a permis une vraie adhésion du public et des partenaires". Point culminant de cette osmose landaise, le 1/16è de finale d'Eurocoupe : "On perd de 14 points à l'aller à Cadi La Seu et on leur met un éclat au retour (+31) dans une ambiance de folie" raconte Lafargue. Elle ajoute : "Je suis pleine d'espoir que dans ce contexte si particulier d'adhésion locale, ça sera un élément fondateur pour la relance et le rebond la saison prochaine".

Le club du Sud Ouest continue d'écrire son histoire sans brûler les étapes, une stratégie payante qui lui a permis de stabiliser sa présence dans la première moitié du classement pour la dixième saison de suite comme le confirme Marie-Laure Lafargue : "On travaille avec patience, il faut que la structure continue de mûrir. On a déménagé deux fois, il y a eu une vraie mue administrative et institutionnelle en devenant une SASP. Il faut une structure suffisamment stable pour amortir le pas suivant dont on connait l'exigence". La signature, en 2016, de Céline Dumerc, avait permis de mettre un coup d'accélérateur à cette évolution.

Pour la rentrée, on misera sur la continuité avec sept joueuses qui ont vécu ensemble cette saison (Suarez, Paget, Dumerc, Turcinovic, Ayim, K. Plouffe et Gaye). "La stabilité est un fondement récurrent à Basket Landes. On a toujours eu des piliers solides sur le banc ou sur le terrain. Chaque année, on essaye d'y apporter un petit supplément voire un grand" indique la boss landaise. La jeune Kendra Chéry (Roche Vendée) va poursuivre sa carrière dans le Sud Ouest et le gros coup réalisé par BL se nomme Valériane Vukosavljevic (Ayayi), internationale tricolore rapatriée de Prague, un cador européen : "On connaît ses qualités, elle connaît bien la maison et rejoint un coach qui était sa capitaine de jeu et une guide dans sa phase d'apprentissage". Née à Bordeaux et passée par le Centre Fédéral, Vukosavljevic a débuté sa carrière professionnelle à Basket Landes en 2012. C'est donc une joueuse de premier plan qui fera son retour en Ligue Féminine.

"On est moins dans le contexte de la blague qu'avec Céline à l'époque. On a un trait de caractère qui est l'audace, l'esprit de conquête. C'est un truc de gascon. Pour Valou, il y a une forme de hasard malgré tout sinon que les gens nous observent avec intérêt dans notre stabilité et notre démarche. La notion de fidélité a toujours valu. On s'était promis que ça arriverait un jour, c'est arrivé surement plus tôt que l'on ne l'avait imaginé" conclut Marie-Laure Lafargue.

Basket Landes (4ème)

Bilan : 9 victoires - 7 défaites
Meilleure marqueuse : Miranda Ayim (11.0 pts/match)
Meilleure passeuse : Ana Suarez (4.9 pds/match)
Meilleure rebondeuse : Aby Gaye (6.1 rbds/match)
Meilleure évaluation : Miranda Ayim (14.1 /match)

Les autres bilans
Episode 1 - Charnay attendait son heure
Episode 2 - Nantes dans le creux de la vague
Episode 3 - Tarbes restait serein
Episode 4 - Saint-Amand pas maître chez lui
Episode 5 - Villeneuve d'Ascq filait en playoffs
Episode 6 - Roche Vendée s'était relancé
Episode 7 - Charleville-Mézières coupé dans son élan
Episode 8 - Landerneau toujours plus haut

19/05/2020 - Arnaud Dunikowski

Clubs

Suivez la LFB :
Gardez le contact
Inscrivez-vous a la newsletter
Basket Féminin  Tout le basket